Un festival pour célébrer le potentiel de tous

« Un talent pas si différent » fait son apparition à Saguenay 


Publié le 11 avril 2017

Le comité organisateur et quelques participants ont lancé la programmation, mardi après-midi, à la bibliothèque de Jonquière.

©Photo: TC Media – Marie-Gabrielle Gagné

CULTURE. Saguenay célébrera le savoir-faire artistique des personnes vivant avec un handicap du 24 au 29 avril prochain, lors de la première édition du festival « Un talent pas si différent ». Peintures, photographies, chants et autres seront présentés à l'occasion d’une exposition et de divers spectacles.  

 

L’Association régionale de loisirs pour personnes handicapées du Saguenay-Lac-Saint-Jean et le comité organisateur composé de plusieurs autres organismes œuvrant dans ce domaine ont approché la chanteuse saguenéenne Jeanick Fournier à titre de marraine d’honneur.

 

« Dès que j’ai un micro, je veux parler de ces beaux amours, peu importe l’âge qu’ils ont et faire valoir tout ce qu’ils ont de beau et de bon, tout ce talent-là qui est en eux et que tous n’ont pas la chance de voir », affirme-t-elle avec passion.

Le projet est né il y a quelques années d’un désir de la part des principaux concernés de montrer leur talent au grand jour. Depuis deux ans maintenant, le comité organisateur œuvre à tout mettre en place pour cette première édition et a dévoilé la programmation, mardi, en conférence de presse.

 

Plusieurs œuvres sont présentées à la bibliothèque de Jonquière jusqu’au 29 avril.
Photo: TC Media – Marie-Gabrielle Gagné

L’art visuel est à l’honneur à la bibliothèque de Jonquière depuis le 4 avril avec une exposition dont le vernissage aura lieu le 25 avril. Deux chorales se produiront les 26 et 27 avril, respectivement au Cégep de Chicoutimi et à la Salle Pierrette-Gaudreault. Le festival atteindra son apogée lors du spectacle de clôture le samedi 29 avril au hangar de la Zone Portuaire, avec du chant, de la danse, une comédie musicale et plusieurs invités. Les organisateurs préfèrent toutefois garder la surprise sur la soirée. Au total, une centaine de personnes de tous les âges participeront à cette première édition.

 

Lever le voile

 

Pour Nadia Pelletier, vivant avec un handicap, ce festival est l’occasion de montrer à tous sa passion pour la peinture. « Je suis extrêmement fière de pouvoir participer à cet évènement en ayant la chance de pouvoir exposer mes œuvres à la bibliothèque. Ça démontre que malgré mon handicap, il m’est possible d’accomplir de grandes choses et de pouvoir m’exprimer librement », explique-t-elle.

Enfin une nouvelle vitrine pour faire valoir le talent de nos membres.  

Guylaine Cauchon, directrice de la société régionale de l’autisme 

 

Le projet, qui est actuellement régional, pourrait grandir dans les prochaines années, selon la directrice générale de l’Association régionale de loisirs pour personnes handicapées du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Manon Blackburn. « Peut-être qu’un jour, on pourra dire que c’est un festival provincial. Qui sait, même des gens de la Belgique pourraient y participer », termine-t-elle de façon optimiste.