Souverainiste, Sébastien Lévesque choisit Option Nationale

Jean-Philippe Reid jean-philippe.reid@tc.tc Publié le 15 août 2012
Sébastien Lévesque d’Option Nationale a vu dans ce parti les mêmes idéologies que les siennes
Photo: Courtoisie

Sébastien Lévesque embarque lui aussi dans la vague politique qui déferle présentement sur le Québec. Le professeur de philosophie au Cégep de Jonquière rallie les rangs du nouveau parti Option Nationale et espère donner une certaine visibilité à ce dernier.

Fervant amateur de politique, Sébastien Lévesque n’avait jamais été réellement attiré par un parti. « Option Nationale est la première niche politique qui me rejoint, où les grandes lignes sont parallèles aux miennes ». Le père de famille de Jonquière fait donc un premier saut en politique, dans un parti qui lui aussi, entre pour une première fois en élection. Option Nationale a vu le jour, il y a de cela 10 mois, et est dirigé par le chef Jean-Martin Aussant. L’objectif du parti de gauche est d’abord et avant tout la souveraineté du Québec. Pour ce faire, le parti offre plusieurs alternatives et projets pour la province.

Des changements à Jonquière

Tout comme ses opposants, Sébastien Lévesque a à cœur le projet du Camps au Cégep de Jonquière. « Considérant que chaque dollar investi en prévention rapporte dix fois plus en dépenses curatives évitées, je crois qu'il s'agit là d'un projet qui pourra améliorer concrètement les finances de l'État ainsi que la santé de la population ».

La nationalisation des ressources naturelles occupe une place importante sur la liste des priorités du candidat. « Il s'agit d'une mesure ayant pour objectif de faire en sorte qu'en toutes circonstances, la majorité des profits dégagés par l'exploitation de nos ressources naturelles reviennent à la population du Québec, sans pour autant ignorer les entreprises privées ».

Au niveau de la crise étudiante, le parti est bien clair, c’est l’accès gratuit aux universités. Par contre, certaines balises seraient mises en vigueur. « Pour éviter un abus, les étudiants n’auraient pas le droit de faire un nombre exagéré de Bacs ou d’avoir plusieurs échecs dans un programme », déclare-t-il.

L’objectif premier d’Option Nationale est de faire connaître les intentions du parti, afin qu’un plus grand nombre de Québécois se joignent au rang de Jean-Martin Aussant. Il est donc important pour Sébastien Lévesque de faire sa place à Jonquière.

Souverainiste, Sébastien Lévesque choisit Option Nationale

Jean-Philippe Reid jean-philippe.reid@tc.tc Publié le 15 août 2012
Sébastien Lévesque d’Option Nationale a vu dans ce parti les mêmes idéologies que les siennes
Photo: Courtoisie

Sébastien Lévesque embarque lui aussi dans la vague politique qui déferle présentement sur le Québec. Le professeur de philosophie au Cégep de Jonquière rallie les rangs du nouveau parti Option Nationale et espère donner une certaine visibilité à ce dernier.

Fervant amateur de politique, Sébastien Lévesque n’avait jamais été réellement attiré par un parti. « Option Nationale est la première niche politique qui me rejoint, où les grandes lignes sont parallèles aux miennes ». Le père de famille de Jonquière fait donc un premier saut en politique, dans un parti qui lui aussi, entre pour une première fois en élection. Option Nationale a vu le jour, il y a de cela 10 mois, et est dirigé par le chef Jean-Martin Aussant. L’objectif du parti de gauche est d’abord et avant tout la souveraineté du Québec. Pour ce faire, le parti offre plusieurs alternatives et projets pour la province.

Des changements à Jonquière

Tout comme ses opposants, Sébastien Lévesque a à cœur le projet du Camps au Cégep de Jonquière. « Considérant que chaque dollar investi en prévention rapporte dix fois plus en dépenses curatives évitées, je crois qu'il s'agit là d'un projet qui pourra améliorer concrètement les finances de l'État ainsi que la santé de la population ».

La nationalisation des ressources naturelles occupe une place importante sur la liste des priorités du candidat. « Il s'agit d'une mesure ayant pour objectif de faire en sorte qu'en toutes circonstances, la majorité des profits dégagés par l'exploitation de nos ressources naturelles reviennent à la population du Québec, sans pour autant ignorer les entreprises privées ».

Au niveau de la crise étudiante, le parti est bien clair, c’est l’accès gratuit aux universités. Par contre, certaines balises seraient mises en vigueur. « Pour éviter un abus, les étudiants n’auraient pas le droit de faire un nombre exagéré de Bacs ou d’avoir plusieurs échecs dans un programme », déclare-t-il.

L’objectif premier d’Option Nationale est de faire connaître les intentions du parti, afin qu’un plus grand nombre de Québécois se joignent au rang de Jean-Martin Aussant. Il est donc important pour Sébastien Lévesque de faire sa place à Jonquière.

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment