Loge m'entraide interpelle le pape François


Publié le 17 avril 2017

Sonia Côté en compagnie de Mgr André Rivest et de la lettre qui sera remise au pape François.

©Photo: Gracieuseté

ESPOIR. La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, fait appel au pape François, afin de transmettre un « cadeau d’espérance », un message de la part de ce dernier s’adressant aux locataires dans le besoin de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La coordonnatrice de l’organisme chérissait ce souhait depuis un certain moment, mais elle avait l’intention de le réaliser en vue du 20e anniversaire de Loge m’entraide en 2018. La visite de l’évêque du diocèse de Chicoutimi, Mgr André Rivest, au Vatican cette année a toutefois changé les plans. Il remettra la demande en main propre au principal intéressé.

« Avec Mgr Rivest comme facteur, je suis convaincue que ma lettre va se rendre dans les mains du Pape François, ce qui aurait été plutôt incertain si je l'avais postée. En dépit du résultat de sa mission, j’ai déjà remercié Monseigneur pour ce privilège qu'il daigne m’accorder », souligne-t-elle par voie de communiqué.

Dans la lettre envoyée, il est possible de lire : « J'aimerais offrir aux locataires appauvris du Saguenay-Lac-Saint-Jean un « cadeau d’espérance » qui vient de vous, cher Pape François. Auriez-vous quelques minutes pour leur écrire un message pontifical qui leur redonnera de l'espérance […] qui les encouragera à lutter collectivement pour leur dignité, pour leurs droits […] malgré l'adversité, le rejet, l'angoisse des lendemains liée à leur insécurité financière? »

Le symbole avant la religion

Même si Loge m’entraide n’appartient à aucune religion, la coordonnatrice de l’organisme ne voyait pas d’inconvénient de mêler le représentant de l’Église catholique à ce dossier. « Je ne connais pas la croyance religieuse des locataires appauvris, ni des militants qui s'impliquent à Loge m'entraide et je ne tiens pas à le savoir. Je sais qu'il y en aura certainement qui apprécieront recevoir un message du pape François […] », affirme-t-elle.  

La réponse du pape François devrait être connue vers la mi-mai, date du retour de Mgr André Rivest dans la région.