Ronde et Jolie: apprendre à s'aimer comme on est

Cindy Girard redaction.saguenay@tc.tc
Publié le 19 novembre 2016

Le participantes se sont rendues en Équateur pour réaliser les clichés.

©Photo: Gracieuseté

CALENDRIER. Encore aujourd'hui, de nombreuses femmes ont de la difficulté à accepter leur apparence physique. Dans le but de valoriser l'image corporelle, un groupe de 14 personnes s'est envolé vers l'Équateur, en juin dernier, afin d'échanger avec les citoyennes du coin, mais aussi de réaliser le calendrier Ronde et Jolie 2017, dont le lancement avait lieu hier.

« Cette expérience a été l'opportunité pour les participantes de discuter avec les femmes concernant leur réalité. On s'est vite rendu compte qu'elles vivaient la même chose que nous à savoir qu'il est difficile de s'identifier à un modèle dans notre société. Là-bas, dès que tu portes du large, tu dois faire confectionner tes vêtements sur mesure », raconte Poleen Beaulieu, directrice chez Ronde et Jolie.

Un travail sur soi

Outre le fait de jouer au mannequin pendant un bref instant, ce projet se veut l'occasion parfaite pour faire une introspection, un important travail sur soi-même.

« Avant de partir en Équateur, plusieurs ateliers ont été organisés avec les modèles afin de parler, notamment, du lâcher-prise, de la confiance en soi et de la gestion des émotions. Nous leur avons donné des outils pour qu'elles puissent les appliquer pendant le voyage qui a duré 11 jours. »

Pour cette troisième édition du calendrier, une soixantaine de personnes ont posé leur candidature, après quoi, huit modèles régionaux ont été retenus.

« L'intérêt pour cette activité est grandissant. Les candidates ont un réel désir de montrer aux autres femmes qu'il faut avoir confiance et s'accepter tel que nous sommes. Elles sont aussi prêtes à faire un bon travail sur elles-mêmes », ajoute Mme Beaulieu.

Soulignons qu'en plus des modèles locaux, des femmes de l'Équateur ont aussi pris part au projet.

Cette expérience a été très enrichissante pour les modèles.

©Photo: Gracieuseté

Une pause

Après avoir mis sur pied le calendrier Ronde et Jolie en 2013, Poleen Beaulieu souhaite maintenant prendre une pause des calendriers pour se consacrer à d'autres projets.

« Je suis éducatrice spécialisée et j'ai eu l'idée de créer un tel mouvement parce que j'étais entourée de femmes qui se mettaient beaucoup de limites. J'ai alors décidé d'aller de l'avant avec ce projet pour montrer que chaque femme est différente et unique. Maintenant, je vais me consacrer à d'autres projets, dont un partenariat avec le Salon de la femme », a conclu Mme Beaulieu.

Rappelons que pour les deux premières éditions, les photos avaient été prises dans la région, alors que pour le calendrier 2017, l'organisatrice a décidé d'agrandir ses horizons et d'amener sa troupe à un autre niveau.