Baisse des revenus au club de golf Saguenay

Michel
Michel Villeneuve
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

S’il fallait que la saison de golf se termine demain matin, le club de golf Saguenay du secteur Arvida afficherait un déficit budgétaire de 30 000$.

Au club de golf Saguenay du secteur Arvida la saison est décevante alors que l'on déplore des pertes financières que l'on espère effacer au cours des prochaines semaines

Rassurez-vous! Il reste encore plusieurs semaines d’activités avant de fermer le terrain. N’empêche qu’à ce stade-ci de la saison, la perte de «membres sociétaires» et la diminution du nombre de «membres relève», combinée à des baisses de revenus au bar et pour la location de voiturettes électriques se traduit par un manque à gagner de 30 000$ par rapport aux prévisions budgétaires.

La mauvaise température estivale est en partie responsable de cette baisse du «membership» qui pourrait aussi s’expliquer par la menace de grève des employés de terrain, en début de saison. Par contre, les revenus de «green-fee» correspondent aux prévisions.

«On veut éviter de terminer la saison avec un déficit, assure le directeur-général Jacques Raymond en rappelant que le dernier datait de 2001. On espère se rattraper en septembre, mais déjà on adopte des mesures d’atténuation».

C’est le cas, par exemple, pour certains projets dont la réfection du vert du trou numéro 15 qui est retardée. Tout au plus, effectuera-t-on, cet automne, la réfection du mur de brique Est du chalet principal. On y a décelé des infiltrations d’eau qu’il faut absolument corriger.

Le terrain

Sur le terrain, il appert que les conditions de jeu furent excellentes pendant toute la saison. Par contre, l’abondance des précipitations a fait en sorte qu’il fut difficile de maintenir le «gazon sous-coupé» à 1.5 pouces, les tondeuses ne fournissant pas. À la fin de juillet, le vert numéro un a aussi été endommagé par une fuite d’huile provenant d’une tondeuse. Les traces de cet incident ne sont pas encore résorbées.

On déplore aussi un accident dans le sentier du trou numéro 3. Une dame s’est fracturé une cheville en plus de se blesser à une cuisse après avoir fait une chute sur l’asphalte humide. Elle a été sortie du terrain en ambulance et des poursuites civiles pourraient découler de cet accident.

«Les accidents du genre sont rares et nous mettons tout en œuvre pour les éviter», assure Jacques Raymond qui quittera son poste à la fin de la présente saison.

Lieux géographiques: Saguenay

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires