Les Prairies demeurent fidèles aux conservateurs de Stephen Harper

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

EDMONTON - Les résultats partiels du scrutin fédéral de lundi indiquent que les électeurs des Prairies sont demeurés fidèles aux conservateurs.

Le parti du premier ministre Stephen Harper détenait plus des deux tiers du vote populaire en Alberta et possédait de fortes avances au Manitoba et en Saskatchewan.

M. Harper comptait beaucoup sur les provinces de l'Ouest afin de réussir à former un gouvernement majoritaire, un objectif qu'il semblait avoir atteint.

Lors du déclenchement des élections, les conservateurs détenaient 27 des 28 sièges disponibles en Alberta.

Ils détenaient également 13 des 14 sièges en Saskatchewan et neuf des 14 au Manitoba.

Une des courses les plus serrées dans la région devrait se dérouler à Edmonton-Strathcona.

La candidate néo-démocrate Linda Duncan avait ravi le siège du Conservateur Rahim Jaffer par moins de 500 votes en 2008.

Les conservateurs ont appuyé fermement le candidat Ryan Hastman, le propriétaire d'une petite entreprise, afin de reprendre la circonscription.

La campagne a été ardue.

La candidature de M. Hastman a été ébranlée dès le début quand il a été révélé qu'un des employés de sa campagne était sous enquête par la Gendarmerie royale du Canada pour avoir tenté de s'interposer dans une demande d'accès à l'information. L'employé a rapidement été congédié.

M. Hastman a concentré ses efforts sur le sujet de l'heure, les sables bitumineux. Il a contesté que les politiques du NPD en matière d'environnement, particulièrement le plafonnement et échange des émissions de carbone, freineraient le développement.

En Saskatchewan, les néo-démocrates souhaitaient désespérément gagner un peu de terrain dans la province où le parti a été fondé.

Le NPD n'a pas détenu de siège au fédéral dans cette province depuis 2004.

La lutte la plus chaude en 2008 s'était déroulée dans la circonscription Saskatoon-Rosetown-Biggar.

La conservatrice Kelly Block avait défait la néo-démocrate Nettie Wiebe, une ancienne chef du Syndicat national des cultivateurs. Mme Block avait devancé Mme Wiebe par moins de 300 voix et les deux femmes s'affrontaient à nouveau.

Les espoirs du NPD au Manitoba reposent sur les épaules de la fille de l'ancien député néo-démocrate Bill Blaikie. Rebecca Blaikie croisait le fer dans la circonscription de Winnipeg-Nord contre le député sortant Kevin Lamoureux, du Parti Libéral.

M. Lamoureux avait été élu en 2010 lors d'élections partielles.

Cette circonscription a également appartenue pendant longtemps à la néo-démocrate Judy Wasylycia-Leis.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires