La construction de 13,6M $ sur le point d’être terminée

Johannie
Johannie Michaud-Gaudreault
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Nouveau pavillon technologique à l’UQAC

La construction du nouveau pavillon technologique de l’Université du Québec à Chicoutimi est sur le point d’être terminée après plus d’un an de travail. Le bâtiment servira aux étudiants de deuxième et troisième cycle et aux professeurs du Département des sciences appliquées (ingénierie) pour la réalisation de travaux de recherche.

Les quatre niveaux du pavillon accueillera des laboratoires de recherche ultra spécialisés dans plusieurs domaines comprenant des équipements de haute tension et d’électronique de puissance, des installations de recherche sur des procédés thermiques industriels ainsi que sur le givrage pour des applications en aéronautique. Une infrastructure pour l’utilisation des métaux légers dans le domaine de l’automobile fait aussi partie de la construction.

La construction a débuté en mars 2010 et le recteur de l’université, Michel Belley, se dit fier d’avoir respecté les délais demandés. « On nous a donné un an pour terminer la construction et l’objectif a été réalisé avec un peu de délai. C’est impressionnant et maintenant, il reste qu’à recevoir le mobilier et aménager les pièces », dit-il.

Coût du projet

C’est grâce à un investissement des deux paliers de gouvernement que l’UQAC a pu se doter d’un tel pavillon. Au total, 13 646 957 $ ont été nécessaires à la mise en place du projet. Le fédéral a financé la construction à 50 % avec son programme « Les infrastructures du savoir » et le ministère du Développement économique a contribué à 50 % également.

« Le pavillon a été construit en privilégiant le bois et l’aluminium dans ses structures. De plus, il est relié au reste de l’université grâce à un tunnel souterrain. La confidentialité et la sécurité des travaux de recherche ont aussi été prises en compte par l’installation de verre blanchi dans les fenêtres et de portes ouvrables avec des cartes magnétiques », explique la directrice du service des immeubles et des équipements à l’UQAC, Dominique Tremblay.

Les étudiants et professeurs pourront bénéficier des installations dès cet été. À court terme, le recteur n’a pas l’intention de développer d’autres projets de construction. Même si les cégeps de la région voient leur nombre d’inscription diminuer, Michel Belley constate une stabilité dans les demandes d’inscriptions à l’UQAC.

Organisations: Université du Québec à Chicoutimi, Département des sciences

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires