Caroline Bouchard souhaite inspirer d’autres femmes

Johannie
Johannie Michaud-Gaudreault
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Prix Femmes d’Affaires du Québec

Pour Caroline Bouchard, être finaliste au Prix Femmes d’Affaires du Québec c’est surtout l’occasion d’inspirer d’autres femmes à devenir entrepreneures. C’est en tout cas, ce que souhaite la femme d’affaires, qui gère trois magasins et un centre de coupe de viandes sur le territoire du Saguenay.

Caroline Bouchard saura le 9 novembre prochain si elle remporte le 11e concours du Prix Femmes d’Affaires du Québec.

«C’est une belle reconnaissance, mais ce que je trouve intéressant c’est d’inciter d’autres femmes à faire leur place. Elles ne doivent pas attendre. T’as le goût? Fonce et vas-y » lance la dynamique gestionnaire.

Être en nomination parmi les 28 finalistes au Québec, c’est déjà une reconnaissance en soi mais Caroline Bouchard insiste pour mentionner que son équipe d’employés fait partie de ses succès.

«Quand on réussit dans un domaine, c’est souvent à cause des employés». Ils sont 120 à travailler pour celle qui estime ses chances de gagner de façon réaliste puisqu’elle est dans la catégorie Grande entreprise.

Mentorat

Caroline Bouchard apprécie pouvoir faire du mentorat au sein du CLD (centre local de développement) et aider les jeunes à se tailler une place dans le milieu des affaires. Le commerce le Marché Saint-Jean-Baptiste, sert d’ailleurs de lieu d’apprentissage à ses filles et son neveu. Propriétaire du Provigo sur la rue Roussel à Chicoutimi-Nord et du Marché Centre-ville sur la rue Jacques-Cartier, elle a ajouté depuis novembre dernier, un centre de coupe de viande, Qualité Bouchard, à sa collection, un commerce dont elle est fière.

«Je trouvais que ça n’avait pas de sens de vendre de la viande qui avait parcouru 3600 km alors qu’au Québec, on a des élevages de grande qualité. Je pense que c’est un choix meilleur pour la santé et l’économie », évalue celle-ci.

Si elle avait un conseil à prodiguer à quelqu’un qui souhaite intégrer le milieu des affaires, ce serait de profiter des outils qui sont disponibles.

«Il y a plusieurs bonnes idées à développer mais c’est souvent le côté gestion et comptabilité où il y a des lacunes. On peut s’informer au CLD par exemple pour savoir comment rentabiliser une bonne idée», explique Caroline Bouchard, en affaires depuis 21 ans.

Organisations: CLD, Grande entreprise, Marché Saint-Jean-Baptiste Provigo Marché Centre-ville

Lieux géographiques: Québec, Rue Roussel, Chicoutimi-Nord Rue Jacques-Cartier

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Martine Lajoie
    25 septembre 2011 - 14:00

    Bonjour Mme Caroline, Je tiens à souligner vous féliciter pour votre nomination bien méritée. Je suis certaine que vous êtes un source d'inspiration pour bien des femmes au Québec; en tout cas pour moi "Oui". Je vous souhaite toute la chance escomptée pour remporter ce prix. Bonne chance! Martine