Les Saguenéens infligent une défaite crève-cœur aux Remparts


Publié le 15 mars 2017

Malgré une mauvaise deuxième période, Chicoutimi l'emporte 5-3.

©(Photo TC Media - Mathieu Turgeon)

HOCKEY JUNIOR. Les Saguenéens de Chicoutimi ont eu le meilleur sur les Remparts de Québec par la marque de 5-3, mercredi soir, au Centre Vidéotron. Pour les deux équipes, il s'agissait d'un 66e match cette saison, sur un total de 68.

La pénalité de quatre minutes pour bâton élevé aura coûté le match à la troupe de Philippe Boucher. Malgré tout, le pilote n'était pas insatisfait de ce qu'il a vu. «C'était une pénalité méritée et au final, tu es toujours responsable de ton bâton. Je suis déçu du résultat du match, mais vraiment pas de l'effort. On jouait avec une demie équipe avec 10 attaquants, dont deux jeunes de 16 ans», a expliqué le directeur général et entraîneur-chef.

Le vétéran défenseur Raphaël Maheux semblait du même avis après la rencontre. «C'est plate, mais au moins on a rivalisé. Une pénalité comme ça [celle à Andrew Coxhead], c'est des choses qui arrivent.»

À l'aube des séries, le #5 a indiqué qu'il n'avait pas de préférence quant au choix de l'adversaire. Parmi les possibles opposants, Chicoutimi figure sur la liste. «Ça a toujours été une bonne rivalité avec les Sags», a avoué Maheux.

Un solide combat entre Mark Bzowey (Chicoutimi) et Alexandre Drapeau (Remparts) a éclaté en troisième.
(Photo TC Media - Mathieu Turgeon)

Une victoire malgré une mauvaise deuxième

«Ça a été un drôle de match», a dit d'emblée Yanick Jean, l'entraîneur des Saguenéens.

Si Philippe Boucher s'est déclaré satisfait de la deuxième période, ce fut tout le contraire pour son opposant. «En deuxième, on ne jouait pas du bon hockey. On aurait pu mettre le match hors de leur portée à ce moment, mais ils jouaient avec l'énergie du désespoir. Heureusement, on est revenus avec une meilleure troisième.»

Pour Yanick Jean, l'importance était surtout d'entrer en éliminatoires de la bonne façon. «Tu veux jouer avec détermination à ce moment-ci, question de bien préparer les séries.»

Pour les Remparts, autant que pour les Saguenéens, il reste maintenant deux matchs au calendrier régulier. Avant d'amorcer les séries éliminatoires, Québec visitera Rimouski vendredi, avant de terminer sa saison au Centre Vidéotron samedi, contre Sherbrooke. Du côté de Chicoutimi, une série aller-retour contre le Drakkar de Baie-Comeau clôturera le calendrier. Les Sags joueront vendredi au Saguenay et samedi sur la Côte-Nord.

L'histoire du match

Le match était à la portée des deux équipes après 20 minutes alors que le tableau indicateur affichait 1-1. Après seulement 4:11, Chicoutimi a ouvert la marque avec un but de Kelly Klima, aidé de son frère, Kevin Klima. Avant la fin de la période, Québec a créé l'égalité, en avantage numérique, grâce au quatrième but de la saison de Shaun Bily.

En début de deuxième, Mark Bzowey (Chicoutimi) et Alexandre Drapeau (Québec) se sont échangés des politesses en laissant tomber les gants. Quelques minutes plus tard, la troupe de Philippe Boucher a pris les devants alors que Philipp Kurachev a déjoué Julio Billia pour son 20e de la campagne. L'avance de 2-1 n'aura toutefois duré que deux minutes. Kelly Klima a une nouvelle fois déjoué Evgeny Kiselev pour ramener le pointage à 2-2. Après deux périodes du jeu, les deux équipes avaient dirigé 18 tirs sur la cage ennemie.

À l'image de la période précédente, les Remparts ont marqué les premiers en début de troisième, avec le 18e de Mathieu Ayotte. Encore là, l'avance a été de courte durée alors que Mark Bzowey a marqué pour faire 3-3, quelques secondes plus tard. Au final, ce qui aura fait la différence pour la victoire a été la pénalité de quatre minutes à Andrew Coxhead des Remparts. Le but avec l'avantage d'un homme du défenseur Frédéric Allard a permis aux visiteurs de partir du Centre Vidéotron avec un gain de 5-3, après le but dans un filet désert de Vincent Lapalme.

TC Media

Shaun Bily a reçu la deuxième étoile du match, grâce à une récolte d'un but et deux passes.

©(Photo TC Media - Mathieu Turgeon)