Tour du Mont-Valin: Du plaisir sous le soleil


Publié le 18 mars 2017

Des centaines de personnes ont pris par, hier, au Tour du Mont-Valin.

©TC Media - Sophie Rouillard

COURSE. C'est un temps clément qui accompagne aujourd'hui les participants au Tour du Mont-Valin, où les courses de raquettes et de ski de fond sont à l'honneur. Un événement qui mise davantage sur le plaisir et le rassemblement que la pression d'une bonne performance.

Le soleil était de la partie ce matin alors que les centaines de participants prenaient la ligne de départ chacun leur tour. Cette année, l'événement a attiré encore plus de nouveaux sportifs.

« Nous avons 535 personnes aujourd'hui [hier], assure Éric Larouche, l'un des organisateurs de la journée et président des Associations touristiques régionales associées du Québec (ATRAQ). On est très contents, car l'an dernier nous avions 495 inscriptions. C'est une progression intéressante. »

De nombreuses modifications ont été faites pour l'édition de 2017 afin d'assurer un maximum de confort aux participants.

« On a amélioré le village des skieurs, ils sont ainsi à la chaleur et ils se sentent bien, explique M. Larouche. On a rajouté du rangement pour les skis ou encore des tentes chauffées, etc. On a fait une belle progression. »

Des centaines de personnes ont pris par, hier, au Tour du Mont-Valin.

©TC Media - Sophie Rouillard

Un intérêt constant

Des participants de tous les âges enfilaient leurs raquettes ou leurs skis. Si le Tour du Mont-Valin a accueilli une quarantaine de personnes de plus que l'an dernier, plusieurs participants n'en sont pas à leur première expérience.

« C'est ma quinzième année, je crois, assure Sonia Tremblay, qui prenait part aux sentiers en raquettes de 12 kilomètres. Je l'ai souvent fait en ski, mais je le fais en raquettes depuis cinq ans environ. On a toujours beaucoup de plaisir, c'est un beau moment en famille. »

Sonia Tremblay, qui était accompagnée de son fils Alexandre Mergeay qui faisait le parcours de 12 km.

« C'est le fun, aujourd'hui ça glisse! rit Alexandre Mergeay qui fait des aller-retour pour s'échauffer avant de prendre place sur la ligne de départ. On le fait plus pour le plaisir que pour gagner. »

Pour d'autres, il s'agissait d'une première expérience qui ne risque pas d'être la dernière.

« Mon patron fait partie de l'organisation, confie Audrey Lapointe. Il m'en a parlé et ça m'a tout de suite tentée. Ça nous fait faire de l'exercice et je fais des courses à pied donc ça devrait bien aller. »

Son amie, Marie-Michelle Gagnon, était également prête à relever le défi.

« Ça ne nous stresse pas, en plus il fait beau donc on n'a pas de soucis , pense-t-elle. C'est Audrey qui me l'a proposé et j'ai tout de suite embarqué, ça va être une belle expérience. »

Alexadre Mergeay et sa mère Sonia Tremblay.

©TC Media - Sophie Rouillard

Marie-Michelle Gagnon et Audrey Lapointe.

©TC Media - Sophie Rouillard

Place à 2018

Des idées se bousculent déjà dans les têtes des organisateurs du Tour du Mont-Valin. Pour 2018, il est déjà prévu que les courses se joindront à un autre événement.

« L'an prochain, on s'en vient avec le Festival des sports hivernaux, annonce Éric Larouche. On va avoir deux fins de semaine, une avec de l'animation sur la Zone portuaire et on va terminée avec le Tour du Mont-Valin. »

Plus de détails seront dévoilés dans les prochains mois.

De nombreux projets sont à prévoir pour l'édition 2018 du Tour du Mont-Valin.

©TC Media - Sophie Rouillard