Disparition d'Hélène Martineau: son conjoint se soumettra au polygraphe


Publié le 19 mai 2017

Le poste de commandement de la Sûreté du Québec.

©Photo TC media - Marie-Gabrielle Gagné

POLICE. Le conjoint d'Hélène Martineau, cette femme de Saguenay disparue depuis plus d'un mois, Michel Larouche a affirmé en entrevue avec une radio locale qu'il n'avait rien à voir avec la disparition de sa femme.

Alors qu'il devait faire un point de presse avec les journalistes de la région, M. Larouche a plutôt opté d'offrir une seule entrevue à KYK Radio X.

D'entrée de jeu, l'animateur de KYK a demandé au conjoint d'Hélène Martineau s'il avait tué sa femme.

Michel Larouche a répondu «non, absolument pas» et a assuré qu'il n'avait rien à voir avec sa disparition.

Questionné à savoir s'il était prêt à répondre aux questions des policiers avec un polygraphe, M. Larouche a affirmé qu'il l'avait offert aux policiers à deux reprises.

«J'ai offert de passer le polygraphe dès la deuxième journée de la disparition d'Hélène, à la Sûreté municipale de Saguenay. Je l'ai offert à nouveau quand j'ai été interrogé lorsque la Sûreté du Québec a pris la relève», a-t-il précisé.

Selon ce qu'il a affirmé en entrevue, M. Larouche devrait se soumettre au polygraphe au courant de la semaine prochaine. Cette information a été confirmée par la Sûreté du Québec au courant de la journée de vendredi.

Convalescence

M. Larouche a également réfuté les informations qui circulaient selon lesquelles le couple pensait au divorce.

«Il n'était aucune discussion de divorce ou de séparation, ni même de pause conjugale, même si l'on vivait des moments difficiles.»

Le conjoint a confié que sa femme était en dépression, mais lui également.

«Hélène était en dépression, j'étais également en dépression à ce moment-là. Moi je m'en sortais très bien et progressait très bien, tandis qu'Hélène, sa dépression allait de pire en pire.»

M. Larouche a ajouté qu'il était prévu qu'il passe quelques jours chez ses parents, selon l'opinion de professionnels de la santé, qui leur avaient conseillé de passer leur convalescence séparés.

Rappelons que la police a déployé pour une quatrième fois son poste de commandement dans l'arrondissement de Jonquière, jeudi, afin de recueillir de l'information concernant la disparition d'Hélène Martineau.

Au moment de sa disparition, Hélène Martineau portait une veste noire de marque North Face et une tuque noire. Elle mesure 5 pi 6 po et pèse 135 livres. Celle-ci a les cheveux bruns et les yeux pers.

Toute information pouvant permettre de retracer cette femme peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.