Trois incendies de forêt en activité dans la région

Johannie Michaud-Gaudreault johannie.michaud-gaudreault@tc.tc Publié le 12 octobre 2011

La température chaude du mois d’octobre a engendré l’éclosion de nombreux feux de forêt au Québec, dont trois au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Causés par l’activité humaine, les incendies ont brûlé environ un demi-hectare de forêt, ce qui se situe dans la moyenne des dernières années.

«Le coin le plus problématique en ce moment est à Val-d’Or où plus de 120 hectares sont incendiés en raison de l’humidité relative plus élevée que la normale. Pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la situation n’est pas exceptionnelle», affirme l’agente d’information à la SOPFEU de Roberval, Josée Poitras.

Dans l’ensemble du Québec, 13 feux de forêt étaient en activité au moment d’écrire ces lignes, ce mercredi 12 octobre. «Si on compare les statistiques aux dernières années, la SOPFEU combat 14 incendies en moyenne à cette période-ci. La seule chose qui diffère est qu’habituellement, ce sont des petits feux», de mentionner l’agente d’information.

Cause

À l’automne, les incendies de forêt sont presque tous causés par l’activité humaine. «Il y a beaucoup de promeneurs dans les bois ainsi que des chasseurs. Les feux qui sont causés par la foudre surviennent davantage à la période estivale», explique Mme Poitras.

Il est donc recommandé aux utilisateurs de la forêt d’éviter de fumer ou d’éteindre leur cigarette dans un sol minéral. «Les feuilles tombent, ce qui fait que le sol est plus sec. Il est donc plus facile d’y mettre le feu», indique Josée Poitras. De plus, il faut garder les feux de camp sous surveillance et s’assurer de bien l’éteindre.

Courrier du Saguenay

Trois incendies de forêt en activité dans la région

Johannie Michaud-Gaudreault johannie.michaud-gaudreault@tc.tc Publié le 12 octobre 2011

La température chaude du mois d’octobre a engendré l’éclosion de nombreux feux de forêt au Québec, dont trois au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Causés par l’activité humaine, les incendies ont brûlé environ un demi-hectare de forêt, ce qui se situe dans la moyenne des dernières années.

«Le coin le plus problématique en ce moment est à Val-d’Or où plus de 120 hectares sont incendiés en raison de l’humidité relative plus élevée que la normale. Pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la situation n’est pas exceptionnelle», affirme l’agente d’information à la SOPFEU de Roberval, Josée Poitras.

Dans l’ensemble du Québec, 13 feux de forêt étaient en activité au moment d’écrire ces lignes, ce mercredi 12 octobre. «Si on compare les statistiques aux dernières années, la SOPFEU combat 14 incendies en moyenne à cette période-ci. La seule chose qui diffère est qu’habituellement, ce sont des petits feux», de mentionner l’agente d’information.

Cause

À l’automne, les incendies de forêt sont presque tous causés par l’activité humaine. «Il y a beaucoup de promeneurs dans les bois ainsi que des chasseurs. Les feux qui sont causés par la foudre surviennent davantage à la période estivale», explique Mme Poitras.

Il est donc recommandé aux utilisateurs de la forêt d’éviter de fumer ou d’éteindre leur cigarette dans un sol minéral. «Les feuilles tombent, ce qui fait que le sol est plus sec. Il est donc plus facile d’y mettre le feu», indique Josée Poitras. De plus, il faut garder les feux de camp sous surveillance et s’assurer de bien l’éteindre.

Courrier du Saguenay

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment