Jouée par les jeunes, la pièce Impact en marque plus d'un


Publié le 16 avril 2017

Les jeunes ont à coeur de faire passer le message.

©Photo: TC Media- Sabrina Malaison

ALCOOL. Faire prendre conscience à la population des graves répercussions causées par la conduite en état d'ébriété, voilà ce défi que relèvent les jeunes acteurs du Projet IMPACT.

Ils sont une vingtaine d'étudiants de la formation en arts et métiers de la scène de l'école polyvalente Jonquière à s'être impliqués volontairement l'an dernier, et ce, pour deux ans. Tous âgés de 16 à 18 ans, les principaux concernés par l'importance de ne pas prendre le volant après avoir consommé de l'alcool ont un objectif commun: ils veulent changer les choses.

« On a un message important à faire passer aux jeunes pour faire changer leur perception des choses. Ça nous concerne vraiment beaucoup parce que la plupart d'entre nous, on est en train d'aller passer notre permis et c'est notre bal en plus cette année. »

Sur les planches du Théâtre du Palais municipal à La Baie, l'équipe reproduit l'histoire d'un après-bal qui tourne mal alors que Nicolas prend le volant avec deux de ses amis, et a un accident qui coûtera cher. Policiers, ambulanciers, procureur et autres intervenants jouent leur propre rôle sur scène, tout comme les adolescents. On assiste, entre autres, aux répercussions sur le fautif, les victimes, dont l'une perd la vie, une autre se retrouve en fauteuil roulant, ainsi que leur entourage. Une pièce qui en ébranle plus d'un.

« On nous en parle beaucoup, ça marque les gens. Ils nous ont tous dit avoir eu des frissons, qu'ils s'imaginaient que ça leur arrivait. On a entendu du monde pleurer dans la salle, il y en a plusieurs qui sont sortis pendant le spectacle », ajoute la troupe lorsque rencontrée en pleine répétition.

Les adolescents qui se prêtent au jeu, eux aussi, en retirent des leçons.

« Ça nous fait réaliser dans la vie de tous les jours à quel point c'est important de ne pas prendre d'alcool quand on conduit une voiture. Même nous, on a la chair de poule sur la scène parce qu'on se dit que ça pourrait être nous. »

Ils ajoutent que la phrase « Nicolas, donne-moi tes clés », répétée au tribunal, revient dans leurs soirées, et les fait réfléchir.

Ces derniers seront en prestation devant les finissants des écoles secondaires pour faire de la prévention à l'approche des bals. Le 20 avril, dès 19h30, ce sera au tour du grand public, au Théâtre du Palais municipal de La Baie.

Rappelons que le spectacle est réalisé depuis quatre ans dans le cadre d'un programme de prévention, mis en oeuvre par les policiers de Saguenay. Les commissions scolaires, la SAAQ, l'administration municipale, entre autres, collaborent dans cette pièce, un investissement total d'environ 20 000$ par an.