Doit-on offrir un cadeau de Noël aux enseignants et éducateurs de nos enfants?

Marie Pier Lécuyer mariepier.lecuyer@tc.tc
Publié le 21 décembre 2016

Child writting I love you close-up isolated on white

©Photo Deposit Photos

RECONNAISSANCE. La fin des classes avant la période des Fêtes approche à grands pas et en ce sens, TC Media a discuté avec la spécialiste de l’étiquette Julie Blais Comeau à savoir ce qu’il est recommandé d’offrir aux enseignants et éducatrices de vos enfants à cette période de l’année.

D’abord, il est essentiel de s’informer à l’école à savoir s’il est recommandé ou non de donner un cadeau aux enseignants. Certains établissements le découragent, voire même l’interdisent, question d’éviter les comparaisons par exemple.

S’il est possible de faire un cadeau, il sera primordial d’impliquer l’enfant dans le processus. «C’est notre enfant qui connait bien son enseignant», rappelle Julie Blais Comeau.

Première règle, on évite les choses «qui touchent le corps.»

On peut privilégier les cartes-cadeaux, poursuit la spécialiste de l’étiquette, que ce soit d’un magasin à grandes surfaces ou autres endroits. Elle rappelle que les enseignants vont souvent aller acheter des choses pour la classe dans différents commerces comme ceux-ci.

Mais au final, «la fameuse carte, la note» reste l’incontournable. «Ce qui remplit le plus le cœur, c’et les vœux, les mots, la reconnaissance pour ce qu’un autre adulte dans la vie de notre enfant peut faire», explique Julie Blais Comeau.

Les mots de l’enfant valent aussi beaucoup, convient-elle. Même son de cloche pour les services de garde.

«Il  ne faut pas que ce soit trop personnel, ni trop intime et pas trop dispendieux», insiste-t-elle, rappelant que ça peut créer des malaises avec les autres enfants ou les enseignants.

Et si l’enseignant a changé la vie de votre enfant? «Pourquoi ne pas lui dire et lui écrire, réitère-t-elle. Pour moi, que quelqu’un prenne le temps d’écrire et dire quelque chose à quelqu’un, c’est spécial, c’est précieux.»