Avec une collecte de 1 M$, la construction franchit un pas important

Nouveau gymnase au Patro

Dominique Savard dominique.savard@tc.tc
Publié le 18 octobre 2016

L’animateur Charles Lavigne, le directeur général Yannick Gagnon, la présidente du conseil d’administration, Lucie Gagnon, et Richard Villeneuve, directeur général de la Caisse Desjardins de Jonquière en compagnie de la mascotte Patro.

©Photo: TC Media-Dominique Savard

JONQUIÈRE. La construction d’un nouveau gymnase au Patro de Jonquière a franchi un pas important grâce à une contribution de 100 000 $ des Caisses Desjardins du Saguenay.

Avec ce signal clair du privé, le projet passe en quelque sorte du rêve à la réalité. Yannick Gagnon

En fait, la campagne de financement mise sur pied, il y a deux ans, prévoyait au départ de récolter 100 000 $ auprès du milieu, alors qu’on est sur le point d’atteindre le million de dollars.

« Je suis fier de représenter les Caisses du Saguenay pour cette donation à un organisme comme le Patro dont les valeurs nous rejoignent.  Merci à vous de nous donner le privilège de prendre part à ce beau projet. Pour nous Desjardins, la jeunesse est une priorité », mentionne Richard Villeneuve, le directeur général de la Caisse de Jonquière.

Pour sa part, le directeur général Yannick Gagnon affirme qu’avec un nouveau gymnase, son organisme pourra offrir plus de services à plus de jeunes.

« Ce projet est de l’ordre de 3 M$. On aurait pu attendre juste les subventions des différents paliers de gouvernement, mais on a voulu contribuer dans la campagne par le biais de la vente de briques à 100$, la Loto-Patro, ainsi que les revenus de trois cocktails-bénéfices de la Fondation René-Bertrand, en plus des dons de différentes compagnies, grosses et petites, dont celui que nous venons de recevoir des Caisses Desjardins.

« On a travaillé fort aussi en travaillant auprès du maire de Saguenay et de nos élus fédéral et provincial et ce qui fait la différence quand on leur présente notre projet, c’est l’appui de la communauté », a expliqué Yannick Gagnon.

Gouvernements

« Nous sommes maintenant dans l’attente imminente de l’annonce des contributions financières des différents gouvernements », a précisé pour sa part la présidente du conseil d’administration, Lucie Gagnon, qui vise une première pelletée de terre en août 2017 à l’occasion du 70e anniversaire de son organisme.

Notons que le gymnase actuel ne suffit pas à accueillir tous les utilisateurs du Patro et ne répond pas aux normes pour l’exercice de plusieurs sports, dont le volley-ball, le badminton et le basketball.

« J’ai fréquenté le Patro dès l’âge de 9 ans. Plus tard, j’ai été embauché comme moniteur et aujourd’hui je suis animateur. J’ai passé par toutes les étapes. Tout au long de mon parcours, j’ai remarqué que le gymnase n’est pas adéquat et le nouveau va être vraiment bénéfique pour les utilisateurs », de témoigner Charles Lépine, 20 ans.

125 000 personnes rejointes

Rappelons que le Patro est un organisme communautaire qui accueille annuellement 15 000 jeunes dans ses murs pour rejoindre un total de 125 000 personnes chaque année si l’on ajoute ses services étendus sur le territoire de Saguenay avec, notamment, la caravane de saines habitudes de vie et les interventions du travailleur de rues.