Épouser l'homme de sa vie à 80 ans

Laurie Gobeil laurie.gobeil@tc.tc
Publié le 13 octobre 2016

Rosaire Simard et Fernande Trépanier viennent tout juste de se marier, âgés respectivement de 80 et 85 ans.

©Photo TC Media - Laurie Gobeil

Après 20 ans de vie commune, Fernande Trépanier et Rosaire Simard, respectivement âgés de 85 et 80 ans, ont officialisé religieusement leur union de fait, mardi dernier, à la Résidence Saint-Jude.

J’ai toujours suivi mon instinct. Fernande Trépanier

Devenus veufs quelque part dans les années 1990, ils se côtoient dans les fréquentes visites qu'ils rendent à leur conjoint respectif, Paul-Emile Paré et Janine Gauthier, alors hospitalisés à Métabetchouan et emportés éventuellement par la maladie. Rapidement, l’amour frappe et ils décident d’emménager ensemble dans la résidence de Rosaire, située à Saint-Gédéon.

« J’ai toujours suivi mon instinct », lance la belle dame, visiblement aussi guidée par ses convictions religieuses.

Malgré quelques réticences provenant de certains des 16 enfants du couple (4 pour lui et 12 pour elle), le couple vit son histoire, sachant que leur amour est véritable et voué à une longue histoire.

Depuis plus de 20 ans, dont six à la résidence pour aînés, ils partagent leur vie. Le secret de leur couple : « on s’aime » répond sans hésiter Rosaire et « le respect », renchérit sa femme.

Victime d’un cancer, il y a quelques années, la maladie a de nouveau frappé sans crier garde, il y a quelques mois, pour Fernande. Malgré tout, elle se dit accompagnée du Seigneur pour passer à travers cette épreuve et garde espoir.

« C’est une battante », de lancer son conjoint en la regardant. Le cancer des os qu’elle subit lui procure de grandes douleurs. Malgré tout, elle garde le sourire. Ce sourire est bien connu à la résidence tout comme l’implication bénévole de l’homme. La salve d’applaudissements qu’ont réservée les résidents lors de la cérémonie témoigne que les deux amoureux sont très appréciés.

L'abbé Sylvain Sénéchal a célébré la cérémonie, en présence d'une foule imposante de parents, d'amis et de retraités de la résidence.

« En plus d'être du groupe des premiers résidents de la maison, ils sont surtout les premiers à célébrer leur union par le mariage, ici à la Résidence St-Jude. Pour cela et pour bien d’autres raisons, nous les félicitons chaleureusement. Ils ont toute notre admiration!», de soutenir l’un des résidents, Rosaire Pelletier, autrefois journaliste à Radio-Canada.