Des saines habitudes de vie dans un projet domiciliaire de 58 M$

Domaine Luxuor


Publié le 13 février 2017

Le Domaine permettra la pratique de nombreux loisirs.

©Photo: Gracieuseté

CONSTRUCTION. Grand fan du plein air et des loisirs, le promoteur Gilles Dufour joint l’utile à l’agréable avec son projet de construction le Domaine Luxuor qui regroupera 300 unités de maisons de type unifamiliales et jumelées, condominiums, multi-logements locatifs situés à proximité du club de golf de Chicoutimi.

Les gens pourront s’informer sur le projet lors de l’Expo Habitat du 5 au 9 mars à l’UQAC. — Gilles Dufour

« Le Luxuor sera le projet le plus visionnaire et avant-gardiste qui soit dans la région. Projet éco-quartier avec une certification LEED des habitations, il offrira des activités multi-récréatives avec ses 6 kilomètres de sentiers boisés aux abords des trous #15 et #16 du club de golf de Chicoutimi. Ces sentiers ont été réalisés par le meilleur concepteur au Québec de sentiers de vélo de montagne, Éric Maltais, celui-là même qui a aménagé les sentiers du Tobo-Ski à Saint-Félicien.

« Nous aurons aussi un emplacement pour promouvoir l’agriculture urbaine avec un jardin communautaire. De plus, les résidents auront accès à des activités existantes à proximité du domaine comme le golf, le vélo de route, le vélo de montagne, le ski de fond, la raquette, le fatbike, la course à pied et la randonnée pédestre. Aucun véhicule ne sera nécessaire pour pratiquer ces activités », raconte M. Dufour.

Les travaux de la première phase débuteront en juillet prochain. Elle comprendra 16 unités unifamiliales, 28 condominiums et 10 jumelés.

©Photo: Gracieuseté

Fier

Le promoteur est particulièrement fier de cet ajout des saines habitudes de vie dans son nouveau quartier qui se jumelle à la construction de qualité selon la norme LEED, le nouveau standard reconnu mondialement.

« Notre concept a attiré l’attention du comité "Saguenay, la capitale des saines habitudes de vie" fondé par Pierre Lavoie et le député Denis Lemieux Lavoie qui regroupe une vingtaine d’experts. Leur objectif est de trouver des solutions innovantes pour améliorer la santé des gens de la région, ce que va offrir le Domaine Luxuor. Le président du comité Mario Ruel, qui est le directeur du service des activités et aménagements sportifs de l’UQAC, m’a appelé quand il a été mis au courant de mon projet. Il m’a mentionné que mon concept est avant-gardiste de 5 à 15 ans. Il m’a dit aussi que j’allais faire partie d’un comité. En fait, mon concept est une reproduction du Valinouët encadré non pas par un centre de ski, mais par un terrain de golf. »

Baisse de l’immobilier

Ingénieur de formation, le président de la compagnie Construction immobilière GD a consulté les besoins des citoyens sur une durée de trois ans. Il est bien au fait de la faiblesse du marché immobilier.

« Ce projet-là fait WOW! Même si la vente de maisons est au ralenti ces temps-ci, je vais chercher un prix compétitif pour les terrains, pour l’habitation, la très haute qualité, un circuit plein air sans prendre son véhicule et un jardin communautaire. »

Le promoteur s’est associé à AR Construction pour son projet.

Les résidents pourront profiter d’un jardin communautaire.

©Photo: Gracieuseté

Le projet en chiffres…

9 000 000

Pieds carrés des terrains acquis en contiguë des trous # 15 et 16 du club de golf de Chicoutimi.

3

Nombre de phases

5

Belvédères aménagés

300

Nombre total d’unités du projet

5

Le nombre d’unités déjà vendues, soit deux jumelés et trois unifamiliales

Autre texte à lire:

Saguenay accorde un crédit de taxes de cinq ans