Pont Dubuc: le trafic lourd interdit pour encore quelques semaines


Publié le 19 mai 2017

Les dommages de corrosion sur le pont Dubuc sont moindres que prévus.

©Photo: TC Media-Archives

DOMMAGES. Il faudra prévoir encore quelques semaines avant que les véhicules lourds de plus de 12 tonnes puissent de nouveau circuler sur le pont Dubuc.

C’est ce qu’a confirmé Véronick Lalancette, porte-parole du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET).

« En effet, l’interdiction devrait continuer encore quelques semaines. Actuellement, le ministère travaille pour avoir un portrait global des dommages constatés. Et selon nos premières analyses, ces dommages sont moindres qu’anticipés au départ et les mesures correctives seront de moins grande importance également », précise Mme Lalancette.

La porte-parole souligne que des mesures correctives sont déjà en cours. Elles consistent à ajouter des plaques d’acier boulonnées de part et d’autre des âmes du caisson du pont.  Il s’agit de mesures temporaires qui permettront de redonner l’accès au pont aux véhicules lourds. « Il est toutefois trop tôt pour estimer le temps et les coûts que nécessiteront ces travaux. »

Rappelons que dans le cadre des travaux de réfection sur le pont Dubuc, des traces de corrosion ont été constatées sur les poutres caisson sur pratiquement toute la longueur de l’infrastructure (1/2 km) lors du retrait de l’une des passerelles d’acier. Quelque 46 000 véhicules empruntent chaque jour le pont Dubuc, dont 10 % sont des véhicules lourds interdits à la circulation lourde depuis le 10 mai.

Le détournement suggéré demeure via le boulevard du Saguenay et le secteur Shipshaw.