Le promoteur s'explique devant Jacques Fortin et Josée Néron

Projet d'un immeuble médical


Publié le 17 mars 2017

Josée Néron et Jacques Fortin.

©Photo: TC Media-Dominique Savard

SYDENHAM. Le promoteur du projet d'un immeuble médical sur le chemin Sydenham à Chicoutimi, Robin Thibeault, a expliqué en long et en large son dossier lors d'une rencontre avec le président de l'arrondissement, Jacques Fortin et la conseillère du secteur, Josée Néron.

Étant donné que les citoyens du secteur avaient amorcé une pétition pour faire bloquer l'ajout d'usage au zonage pour permettre la vente de médicaments (présence d'une pharmacie), M. Thibeault a retiré ses billes, le temps de faire accepter son projet à la population.

« Pour l'instant, on réfléchit. Effectivement, j'ai rencontré les deux conseillers pour les rassurer, notamment sur l'ampleur de la pharmacie qui ne sera pas une grande surface, comme le craignent les citoyens. On regarde pour une acceptabilité sociale. J'ai entendu parler d'une pétition et je ne voulais pas aller droit dans le mur avec mon projet », a expliqué le promoteur.

Ce dernier avoue qu'il peut changer d'idée en tout temps et comme le zonage lui permet, il pourrait se tourner vers la construction de résidences de quatre étages pour les étudiants.

Rassurée

Par ailleurs, la conseillère du secteur Josée Néron se montre rassurée par les explications du promoteur Robin Thibeault. Elle doit transmettre ces informations aux représentants du comité Sydenham.

« Nous avons demandé au promoteur d'établir un plan d'implantation pour répondre aux questions des citoyens qui ont des appréhensions. C'est ce que la rencontre de vendredi dernier avec le promoteur a permis d'établir. Les gens veulent avoir des réponses sur l'ampleur de la pharmacie prévue, sur la circulation, l'ouverture de la rue Le May, comprendre ce qui va se passer sur l'ensemble du terrain prévu pour le projet », mentionne Mme Néron.

Toujours selon la conseillère et chef de l'Opposition, le promoteur est conscient des inquiétudes des citoyens et il veut travailler avec ces gens-là.

« De l'autre côté, les citoyens comprennent que le promoteur veut développer le secteur. Si les gens insistent, il n'est pas contre le fait de les rencontrer au besoin. Ils ont peur d'avoir une pharmacie de grande surface dans leur quartier, et ce n'est pas le projet de M. Thibeault.

«  Je suis mandatée pour transmettre ces informations et le plan d'implantation et si tout va bien, l'amendement au zonage pourra être voté lors du conseil d'arrondissement du 21 mars. »

Autres textes sur le sujet:

Les citoyens du secteur déposeront deux pétitions

Projet Sydenham: le promoteur n'a pas la même vision que les citoyens

Tour de 13 étages à Chicoutimi: les citoyens gagnent leur bataille