L'homme d'aujourd'hui, désarroi ou liberté?

Jacques La Haye jacques.lahaye@tc.tc
Publié le 19 novembre 2016

Réseau Hommes Québec

©Photo: TC Media- Jacques La Haye

RÉFLEXIONS. Une vingtaine de membres du Réseau hommes Québec de tous les coins de la région étaient réunis, samedi, à la Maison de la Société nationale des Québécois à Alma, afin de souligner la Journée internationale de l'homme. Le thème principal des échanges a porté sur l'homme d'aujourd'hui, désarroi ou liberté ?

« L'homme d'aujourd'hui est souvent pointé du doigt pour maintes et maintes choses. Les rencontres du Réseau hommes Québec permettent aux hommes d'avoir un peu plus de fierté. C'est l'occasion de savoir comment les hommes pensent, réagissent, perçoivent et agissent. Le Réseau hommes Québec nous permet d'être fiers de notre façon d'être », de souligner Antonin Séguin.

« Aujourd'hui, de poursuivre Antonin Séguin, les femmes prennent beaucoup plus de place et comme homme, on ne sait plus trop où l'on se situe, entre autres, en  raison de l'indépendance économique qu'elles ont acquise. Les discussions devraient porter sur les expériences vécues par l'un et l'autre. »

Plusieurs objectifs étaient visés en cette journée du samedi 19 novembre, Journée internationale de l'homme. Notamment, faire la promotion des modèles masculins positifs, surtout des hommes ordinaires de toutes les classes qui vivent leur vie de façon honnête et responsable dans le respect des autres, de célébrer les contributions positives des hommes à la société, à la famille et à l'environnement, d'améliorer les relations entre les sexes et promouvoir l’égalité dans tous les domaines.

« Fondé en 1992 par le psychanalyste et auteur Guy Corneau, le Réseau hommes Québec rassemble dans la plupart des régions du Québec plusieurs centaines d'hommes de tous les âges, de tous les métiers et conditions. Ceux-ci se réunissent pour partager leur vécu d'hommes, leurs questionnements, leurs émotions dans l'écoute, sans jugement. Au fil de la saison, plusieurs thèmes sont élaborés notamment le travail, la retraite, les loisirs, la dépendance, l'argent, l'amitié, la solitude, la condition physique, la dépression masculine, la santé et la maladie. La mission principale du Réseau hommes Québec est de développer un réseau de groupes de parole et d'écoute ainsi que d'offrir des occasions d'apprentissage, d'échange et de réflexion entre hommes », de conclure Antonin Séguin.