Prévention contre le suicide: un autre succès pour Courir pour la vie

Publié le 8 octobre 2016

Courir pour la vie / Marathon du Fjord

©TC Média - Sophie Rouillard

SENSIBILISATION. Ce matin se tenait la 4e édition de Courir pour la vie, un parcours organisé par le Centre de prévention du suicide 02 en partenariat avec le Marathon du Fjord. Une édition des plus positives et réussie selon les organisateurs de l'événement.

Ce sont 39 coureurs de Courir pour la vie qui se sont joints aux 350 autres du Marathon du Fjord pour amasser des dons pour la prévention du suicide dans la région. Parmi les participants, des familles et des amis courent ensemble. Au moment d'écrire ces lignes, l'une des intervenantes du centre de la région, Mélanie Lapierre, affirmait que l'objectif de 10 000$ était presque atteint.

 « Cette année c'est exemplaire, croit-elle. On a battu un record de coureurs et de sous amassés. On est très près du 10 000$, on se croise les doigts. »

Les coureurs pouvaient soit courir en solo ou former des équipes. Les équipes devaient idéalement amasser un minimum de 200$.

« On a une grosse participation pour Courir pour la vie, explique Louis Vézina, fondateur de la dite course et de l'organisme du même nom. C'est notre meilleure année, assurément. Pour le centre de la région, c'est super important. On sait qu'il y a des levées de fonds partout, mais ça permet aux gens de faire un défi mental et physique pour cette cause. Ils investissent dans leurs centres et dans leur santé. »

L'équipe du Centre de prévention du suicide 02 avec l'équipe d'Éric Lépine et Louis Vézina, fondateur de Courir pour la vie.

©TC Média - Sophie Rouillard

Une cause qui en vaut l'effort

Pour certaines personnes, le suicide n'est pas sujet qui les touchent directement, mais n'en demeure pas moins nécessaire.

« C'est un sujet tellement important, soutien Linda Lessard, qui effectuait le parcours à la marche avec sa sœur. Ça touche toutes les sphères de la société, alors il faut que les gens soient conscients de cette réalité. »

D'un autre côté, certains coureurs présents ont déjà eu recours à l'aide du centre de la région lorsqu'ils en ont eu besoin. C'est le cas d'Éric Lépine qui a décidé de participer cette année avec sa conjointe et leurs deux enfants.

« Il y a eu un moment dans ma vie où j'ai eu besoin de leurs services et en venant courir aujourd'hui, je crois que c'est ma façon à moi de donner au suivant. »

Quelques employés du Centre de prévention du suicide 02 ont décidé de ne pas jouer le rôle des spectateurs cette année, mais celui de coureurs. Mélanie Lapierre et ses collègues étaient prêts à relever le défi.

« On joint une activité physique avec une cause super importante, assure l'intervenante sociale. Ça permet de faire de la prévention du suicide dans un contexte positif, car tout le monde a du plaisir aujourd'hui. »

Au Saguenay—Lac-Saint-Jean, les statistiques concernant le taux de suicide dans la région sont stables. Mme Lapierre soutient même que le nombre de cas diminue depuis cinq ans.

« C'est sûr qu'un seul suicide c'est toujours un suicide de trop, affirme-t-elle. Mais on est stable, nous n'avons pas plus ou moins qu'une autre région au Québec. »