Vaudreuil au-delà de 2022: la pétition en appui au projet reçoit 8048 signatures

Audrey-Anne Maltais redaction.saguenay@tc.tc
Publié le 18 octobre 2016

Pierre Charbonneau ne compagnie de Gervais Jacques et de Jean-François Nadeau

© Photo: TC Media – Audrey-Anne Maltais

BAUXITE. La pétition « J'appuie le projet Vaudreuil 2022 pour préserver nos emplois et l'économie régionale » en appui au projet d'agrandissement du site de résidus de bauxite lancée par Pierre Charbonneau, ingénieur et enseignant à l'Université du Québec à Chicoutimi, a été remise aux dirigeants de Rio Tinto, ce matin.

La pétition, qui a circulé dans divers commerces de Saguenay et sur le web du 22 août au 7 octobre, a recueillie 8 048 signatures.

« Je m'étais donné comme objectif d'avoir de 5 000 à 10 000 signatures, alors on est en plein dedans […] Il ne faut pas oublier qu'on a seulement déposé les pétitions sur les comptoirs. Il n'y a eu aucune sollicitation, qui aurait pu nous permettre d'avoir trois fois plus de signatures », a indiqué l'initiateur de la pétition.

À la défense des emplois

M. Charbonneau a souligné que cette démarche citoyenne indépendante avait pour de défendre tous les emplois directs et indirects en jeu.

Selon ce dernier, le projet Vaudreuil au-delà de 2022, concerne tous les travailleurs et cadre de la compagnie, les sous-traitants ainsi que les commerçants, en plus de tous les étudiants « qui seront la relève de notre économie régionale, afin de maintenir ouverte les portes de leur avenir chez nous », a-t-il soutenu.

« Maintenant que tous auront eu l'occasion de s'exprimer, il faudra ensuite faire place à l'action et je souhaite que ce projet démarre dans les meilleurs délais pour le bien de l'économie régionale », a conclu M. Charbonneau.

Pour sa part, directeur exécutif des opérations Atlantique Aluminium chez Rio Tinto, Gervais Jacques a souligné que ce geste signifie l'appui de

« C'est un projet qui est important pour nous et on va continuer à le travailler avec la communauté. C'est un projet structurant qui va permettre à la région de continuer à aller vers l'avant. La région est importante pour Rio Tinto », a affirmé M. Jacques.

Dépôt des mémoires

De son côté, le directeur du Complexe Jonquière de Rio Tinto, Jean-François Nadeau a souligné qu'il s'agissait d'un message d'impact pour le support du projet Vaudreuil au-delà de 2022.

Il a d'ailleurs mentionné que la démarche de consultations publiques se poursuivra dès la semaine prochaine avec le dépôt des mémoires à partir du 25 octobre.

Trois options s'offraient aux personnes voulant donner leur opinion. Il est possible de déposer un mémoire écrit sans le présenter en séance publique avant le 25 octobre.

Les citoyens peuvent également exprimer verbalement leur opinion en séance publique sans déposer un mémoire écrit, mais l'inscription doit être faite avant le 20 octobre.

Finalement, la possibilité de déposer un mémoire écrit et de le présenter en séance publique est offerte, si l'on s'est inscrit au registre avant le 20 octobre et que le mémoire est déposé avant le 25.