Marche de civilité: par les animaux, pour les animaux

Sophie Rouillard sophie.rouillard@tc.tc
Publié le 16 octobre 2016

Marche de civilité - S.O.S Stérilisation

©TC Média - Sophie Rouillard

CHIENS. Une marche de civilité a eu lieu cet après-midi, afin de prouver à la Ville de Saguenay et aux citoyens sans animaux que les propriétaires de chiens de la région peuvent aussi être de bonne volonté et faire preuve de civisme.

Comme ville, on doit aider ces organismes-là qui sont dévoués à cette cause et ça aide à la qualité de vie des animaux comme celle des gens. Josée Néron, chef de l'ERD.

Des petits bichons maltais aux imposants danois, des chiens de tous les genres étaient rassemblés hier à Chicoutimi. En effet, une marche de civilité était organisée pour la toute première fois. C'est l'organisme S.O.S Stérilisation qui a eu l'idée de cette initiative. En effet, la fondatrice Sherly Desbiens tient à prouver une bonne fois pour toutes que ce ne sont pas tous les propriétaires de chiens qui ne respectent pas les lois et règlements municipaux.

« On entend toujours parler des mauvais maîtres, assure-t-elle. On ne parle jamais des bons maîtres qui gardent leurs chiens en laisse et qui ramassent leurs déchets. Nous ne sommes pas tous mauvais. »

Par ailleurs, des conseillers municipaux ont même tendu la main à S.O.S Stérilisation. La chef de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, était sur place afin d'aider les bénévoles.

« Pour moi, je considère que les animaux sont des êtres vivants et qu'ils ont droit d'être assurés d'avoir une qualité de vie comme tout être vivant sur cette Terre », explique la conseillère qui a elle-même eu un chien durant neuf ans.

Sherly Desbiens.

©TC Média - Sophie Rouillard

Ce sont donc pas moins d'une soixantaine de marcheurs accompagnés de leurs chiens qui ont pris part à la toute première édition de cette marche. Pour eux, il est important de prouver qu'il y a de bons maîtres à Saguenay.

« Ça permet de montrer que des chiens c'est aussi positif, qu'il n'y a pas juste du négatif, soutien Linda Gagné, qui va marcher plusieurs fois par semaine en groupe avec d'autres maîtres de chiens de race shetland. On est respectueux et on ramasse les besoins de nos chiens. On est capables de cohabiter tous ensemble. »

Pour d'autres participants, la marche a permis de mêler l'utile à l'agréable.

« C'est une bonne cause et on se ramasse une belle gang avec nos chiens, croit Françoise Savard. Ça nous permet aussi de faire de la socialisation pour nos chiens, ce qui est très bien. »

Marche de civilité de S.O.S Stérilisation

©TC Média - Sophie Rouillard