FATIMA-11 prend la relève des condos de luxe

Dominique Savard dominique.savard@tc.tc
Publié le 18 juillet 2012

Le projet de condos de luxe dans l’ancienne église Notre-Dame de Fatima de Jonquière fera place à celui de FATIMA-11 de type communautaire avec une vocation médicale.

Selon ce que le Courrier du Saguenay a pu apprendre, techniquement, il devient impensable de construire des condos à un prix raisonnable dans cet édifice historique laissé sans chauffage et entretien depuis plusieurs années. Appelé à commenter l’information, le promoteur, Bernard Larouche d’ATF Construction, a confirmé le tout. «Techniquement, il devenait trop onéreux de faire des condos dans ce bâtiment laissé à l’abandon depuis trop longtemps. Ce monument doit être transformé tout en conservant sa valeur historique dans la mesure du possible, sinon, on devra se résigner à procéder à la démolition. Notre nouveau projet représente un beau compris et un investissement de 2,5 M$ », a avoué le promoteur.

M. Larouche opte ainsi pour un projet de transformation de l’Église Notre-Dame-de-Fatima qui portera le nom de FATIMA-11. « En effet, si la ville de Saguenay par l’entremise du Comité d’urbanisme donne son aval, le nouveau projet sera de type communautaire apparenté aux soins médicaux. L’immeuble sera ramené à un seul niveau d’environ 16 pieds de hauteur avec un toit plat à structure d’acier. Les formes coniques et les halls seront conservés, alors que le revêtement extérieur sera harmonisé aux constructions de Place de la Charmille », de préciser Bernard Larouche.

Rappelons que cette église a été construite en 1962 par Léonce Desgagnés et Paul-Marie Côté, architectes. Érigée sur un plan centré, l'église est composée de deux demi-cônes en béton peint blanc.

Place de la Charmille

Du côté de la Place de la Charmille, le projet immobilier va bon train avec trois mois d’avance sur les échéanciers. La phase 1 de douze unités est complétée, alors que la deuxième phase de 22 unités sans sous-sol avec fondation écologique est avancée à 75 %. « La demande est forte pour nos maisons de ville qui sont très abordables. Nous avons même une liste d’attente. Nous nouveau modèle sans sous-sol fait fureur avec tout sur un même plancher et une remise intégrée », a laissé tomber le promoteur qui entrevoit une troisième phase de six unités.