Les Sags s’approchent du 7e rang

Guillaume
Guillaume Lepage
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les Saguenéens ont fait plaisir à leurs partisans en signant une convaincante victoire de 4-0 face au Drakkar de Baie-Comeau dans le dernier match local de la saison régulière.

La troupe de Marc-Étienne Hubert a profité d’un adversaire déjà affaiblie pour faire valoir sa supériorité. Même si le Drakkar a offert une bonne performance en début de première période, les Sags ont réussi à prendre les devants par l’entremise de Guillaume Asselin.

Mathieu Gagnon a ensuite doublé l’avance des siens en deuxième en battant le gardien Philippe Cadorette d’un véritable boulet dans la lucarne. Le reste du match ne fut que formalité, Dominic Poulin et Guillaume Asselin avec son deuxième de la rencontre ont complété la marque.

«Nous avions préparé nos joueurs puisque nous savions qu’ils allaient offrir un départ canon pour essayer de changer les choses à la suite du congédiement de l’entraîneur. C’est une belle victoire d’équipe, nos unités spéciales ont fait les bonnes choses», a résumé Hubert.

Le gardien Christopher Gibson a bloqué trente tirs pour signer son troisième blanchissage de la saison. Le Finlandais montre d’ailleurs des signes très encourageants à l’aube des séries éliminatoires. «Il est au sommet de sa forme présentement. Il était très énergique, je pense qu’il aurait pu jouer trois autres périodes comme celles-ci», a déclaré Hubert.

La rencontre s’est toutefois terminée dans le tumulte alors qu’une altercation a éclatée après que Jérémy Grégoire ait reçu un coup de coude à la tête, gracieuseté de Gabriel Verpaelst. Étienne Brodeur est alors venu à la défense de son coéquipier ce qui a entraîné une mêlée générale sur la patinoire.

Les dix joueurs ont été invités à quitter la rencontre au terme de la foire. Huit pénalités ont été décernées sur la séquence, tout cela devant les yeux du préfet de discipline Raymond Bolduc.

L’entraîneur des Bleus était très heureux de l’attitude de ses joueurs après ce geste qu’il juge «très ordinaire». «J’ai adoré la réaction de Brodeur lorsqu’il a vu Verpaelst frapper Grégoire dans une position où il était très vulnérable. On va regarder cette séquence très attentivement pour voir s’il peut y avoir des sanctions», a-t-il ajouté.

Les Sags reverront également une séquence qui s’est produite en fin de deuxième période lorsque Raphaël Bussières du Drakkar a donné un coup de bâton à la tête d’Alexandre Roy.

Le changement d’entraîneur ne donne rien

Tel que mentionné, le Drakkar a congédié son entraîneur-chef Mario Pouliot hier après avoir maintenu une fiche de 8-16-1 depuis la date limite des transactions. Il s’agissait donc du premier match du directeur-général Steve Ahern derrière le banc de sa formation.

Malgré un léger regain de vie au début de la rencontre, il faut croire que ce vent de renouveau n’a pas été assez efficace puisque les Baie-Comois ont encaissé un sixième défaite consécutive. D’ailleurs, l’avantage numérique de ces derniers n’a guère été efficace, se faisant blanchir à cinq occasions dont une fois lors d’une supériorité de quatre minutes.

«Ce sont les unités spéciales qui ont fait la différence ce soir. On doit bouger la rondelle beaucoup plus en zone adverse. Il y a plusieurs ajustements à faire pour que l’équipe reprenne un certain air d’allée», a analysé Ahern.

Le sort des Sags est entre leurs mains

Avec cette victoire, les Saguenéens s’approchent à un seul point de l’Océanic de Rimouski et du septième rang au classement général. La rencontre de vendredi entre les deux formations devient donc d’autant plus intéressante.

«Nous sommes là où nous voulions être au tout début de la saison. Avec deux matchs à jouer nous avons notre sort entre nos mains. Nous savons que Rimouski va nous attendre avec une brique et un fanal, et nous serons prêts», a mentionné l’entraîneur des Sags.

Les Sags débuteront les séries devant leurs partisans le 23 mars prochain. D’ici là, ils affronteront coup sur coup l’Océanic et les Remparts.

En bref

Les Sea Dogs de Saint-John sont devenus ce soir, la première équipe de l’histoire de la LHJMQ à gagner trois championnats de saison régulière consécutifs.

Les Sags étaient privés des services de Simon Tremblay et de Jean-Gabriel Pageau.

Le Drakkar devait quant à lui se passer des services de Samuel Carrier et de Robbie Graham.

Encore une fois, les quelque 200 lock-outés de l’aluminerie d’Alma de Rio Tinto Alcan ont été très bruyants durant la rencontre.

Yoan Pinette a jeté les gants devant Alexandre Chênevert en fin de troisième période.

2645 ont assisté à la rencontre.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires