Une saison difficile pour les mordus de pêche

Michel
Michel Villeneuve
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’été chaud que nous venons de connaître a ses bons côtés, mais aussi ses mauvais, notamment pour les amateurs de pêche qui ont été obligés de se serrer la ceinture et de faire preuve d’une plus grande patience.

Au Saguenay, la présente  saison de  pêche à la truite a été fort décevante au niveau de la qualité et de la quantité des prises.

Une brève tournée des quatre principales zones d’exploitation contrôlée (ZEC) situées sur le territoire saguenéen, nous a permis de constater que la saison 2012 ne sera pas celle des records, loin de là, même si certains administrateurs se font hésitants à l’admettre.

Par exemple, à la Zec La Boiteuse de St-Ambroise, on confirme que les captures de truites ont baissé d’au moins 5000 et qu’il sera impossible de rattraper le retard enregistré. « Ça ne mord pas et les gens ont cessé de pêcher. Ils font autre chose», nous lance un gardien de barrière.

La chaleur des dernières semaines, notamment celle de juillet, le manque de précipitations et la baisse des niveaux d’eau sont autant de facteurs directs qui ont eu des conséquences néfastes sur la qualité de pêche. « La saison a bien commencé, mais tout est tombé mort par la suite. Les prises ont été assurément moins nombreuses et nous avons fermé deux fois moins de lacs que d’habitude », constate le vétéran patrouilleur de la Zec Onatchiway, Mario Vaillancourt. Dans cette ZEC, il se capture bon an mal an près de 200 000 truites. Or, actuellement les prises compilées n’atteignent même pas les 115 000, et cela à deux semaines de la fermeture de la saison, prévue pour le 9 septembre.

En qualité comme en quantité

Accrochée à la réserve faunique des Laurentides, la Zec Mars-Moulin déplore, elle aussi, une diminution des prises, en qualité et quantité malgré la présence de quelques belles rivières. « Mais pas trop», soupire le gardien Roger Lapointe en notant que le manque d’eau et la chaleur ont été le lot des dernières semaines.

Enfin, parmi les administrateurs de la Zec Martin-Valin, la coordonnatrice Myriam Benoît confesse, seulement du bout des lèvres, une baisse dans les succès de pêche. « Le lac Gosselin que nous avons ouvert à la fin du mois de juillet reste bon. Par contre, le lac André-Ringuette n’a pas fourni les prises habituelles. Dans l’ensemble, j’estime que le total de prises ressemblera à celui de l’an passé, car nous avons tout de même connu un bon début de saison », soutient la responsable.

Il faudra attendre encore quelques semaines pour connaître avec plus de précision de bilan de cette saison de pêche à la truite. Il est néanmoins certain que cet été 2012 sera marqué par une baisse des prises, du taux de fréquentation et, par voie de conséquence, des revenus.

Lieux géographiques: Zec La Boiteuse de St-Ambroise, Zec Onatchiway, Laurentides Zec Mars-Moulin Zec Martin-Valin

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires