Un ultra-marathon qui demande beaucoup de préparation

Jean-Philippe Reid
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pascal Morin, Donald Dubois et Dave McMullen (respectivement 1er, 2e et 5e à partir de la gauche) courront 100 kilomètres en douze heures. Gino Roberge (3e) fera, pour sa part, 50 kilomètres. Les coureurs sont accompagnés par le coordonnateur régional de Leucan, Jacques Tremblay.

L’Utra-marathon l’Odyssée NRJ 94,5 pour Leucan du 16 mai prochain représentera un véritable défi pour trois coureurs qui devront parcourir 100 kilomètres en douze heures. Même si Dave McMullen, Pascal Morin et Donald Dubois sont des adeptes de la course à pied, pareil exercice demande une préparation importante.

À la base, les coureurs doivent démontrer de bonnes aptitudes physiques. Les trois participants ont déjà participé des marathons et demi-marathons, mais parcourir 100 kilomètres demande encore plus d’endurance:« La préparation doit débute, au minimum, deux mois à l’avance, pour adapter le corps à une forte cadence d’activité physique. Chaque coureur possède sa routine d’entraînement, mais dans mon cas, je parcours vingt kilomètres aux deux jours», explique Donald Dubois, l’un des coureurs inscrits.

Il précise aussi que les participants doivent prendre un peu de repos avant la course:« Il est important de réduire la cadence dans les quatre jours qui précèdent l’évènement. On doit continuer à s’entraîner, mais alléger les distances à cinq ou six kilomètres et minimiser l’effort», précise ce vétéran adepte de la course à pied.

Tout prévoir

L’hydratation et la nourriture se veulent également deux éléments extrêmement importants lors d’une épreuve d’endurance comme celle du 16 mai prochain: «L’eau est primordiale tout au long du trajet. Les boissons contenant du sucre, tels les Gatorades, gardent le corps et le cerveau éveillés», note, en outre, Dubois qui planifie aussi le déroulement d’une telle épreuve: «Nous devrions rester en groupe pendant les 60 premiers kilomètres, mais par la suite, chaque participant courra à son rythme. Un massothérapeute sera sur place pour dispenser un traitement complet aux jambes vers le milieu de l’épreuve afin d’empêcher les crampes».

En coureur d’expérience, Dubois insiste également sur la motivation, qui peut être affectée lorsque l’on effectue des sorties sur de grandes distances : «Nous effectuerons, à plusieurs reprises, des circuits de deux ou trois kilomètres en boucle. La présence de jeunes étudiants à nos côtés nous motivera et nous aidera à atteindre notre objectif», assure-t-il.

L’athlète d’expérience qui a engrangé plusieurs victoires sur la scène provinciale de la course à pied met enfin beaucoup d’emphase sur les repas qui précéderont une course comme l’Ultra-marathon:« De la viande, des légumes et un dessert afin de reprendre le plus d’énergie possible. C’est vraiment important, car on peut perdre de 5 à 7 livres pendant une telle activité».

Objectifs

Rappelons que les coureurs ont réussi le même défi l’an dernier. Ils tenteront de répéter l’exploit pour la troisième édition de l’évènement.

L’Ultra-marathon l’Odyssée NRJ 94,5 pour Leucan vise à amasser 20 000 $ au profit de Leucan et à souligner le mois de l’activité physique. Les trois coureurs auront 100 km à faire en douze heures et seront aidés par les étudiants de plusieurs écoles qui parcourront volontairement le nombre de kilomètres désirés.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires