Les Saguenéennes raflent les honneurs au Maroc

Simon
Simon Bousquet-Richard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Rallye Aïcha des Gazelles au Maroc

Malgré une performance décevante lors de la dernière course des Gazelles qui a été disputée au cours des deux derniers jours. L’équipe 108 est arrivée première au classement des Québécoises à participer pour la première fois au rallye. Soit, 53e au classement générale. « Même si nous ne nous sommes pas bien classées, nous sommes fières de notre performance et nous avons donné notre 110 % », affirme Karine.

« On est satisfaite de l’avoir terminé! On s’est perdue, on a pleuré, on a ri. Et on est les championnes pour se désenliser » raconte Catherine.

Les filles n’ont pas ménagé leur enthousiasme à revenir prendre leur revanche l’année prochaine. Elles sont persuadées de pouvoir offrir une performance encore meilleure étant donné leurs résultats pour une équipe débutante et les connaissances qu'elles ont acquises. Seule la recherche de commanditaires les fait douter.

« On est fière de notre participation, on est fière d’avoir tougher jusqu’à la fin. On a été très bien classée au début puis on a embarqué dans une compétition incroyable parce qu’on s’est fait prendre au jeu. Mais la dernière épreuve marathon, ça s’est mal passé, malgré cela, la dernière balise que nous avons claquée aujourd'hui, je pense que ç'a été la meilleure », souligne Catherine le sourire aux lèvres.

En raison de leur mauvaise performance, le duo a décidé de se laisser aller un peu, question de profiter de l’expérience. « Le fait qu’on laisse le classement un peu de côté, ç'a fait baisser la pression et ç'a bien terminé », croit Karine.

Malgré qu’elles ont été très compétitives, les Saguenéeenne n’ont pas hésité à s’arrêter pour venir en aide à celles qui avaient des ennuis. « Nous avons rencontré des gens exceptionnels qui s’entraident, c’est surprenant ce qui se passe ici », ajoute Catherine.

Elles ont tellement aimé leur expérience qu’elle le recommanderait à quiconque. « Quand nous allons retourner au Québec, nous allons expliquer cela aux gens, mais je ne pense pas qu’ils comprendront. Il faut être prêt à vivre une expérience assez dure moralement, physiquement et émotionnellement, mais c’est tellement un beau trip à vivre », conclut Karine.

Les étapes du Rallye

• 16 mars : départ de Montréal

• 17 et 18 mars : transport vers le bivouac Nejjakh, à Erfoud

« On voulait grandir, on a grandi! » Catherine

• 19 au 21 mars : préparation des véhicules et des équipes

• 22 mars : étape 1 — Erfoud : la porte du désert

• 23 mars : étape 2 — deuxième boucle de Nejjakh

• 24-25 mars : étape 3 — la traversée du désert jusqu’à El Fecht

• 26 mars : étape 4 — début de la couverture de votre journal local et boucle d’El Fecht

• 27 mars : étape 5 — traversée du désert jusqu’à Mhamid

• 28-29 mars : étape 6 — les dunes

• 31 mars : gala de remise des prix

Lieux géographiques: Maroc, Québec, Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires