Les Gazelles : des nouvelles des Saguenéennes au Maroc

Simon
Simon Bousquet-Richard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Rallye Aïcha des Gazelles au Maroc

Les équipes québécoises, participants au rallye Aïcha des Gazelles, sont arrivées à l’oasis saharienne d’Erfoud, au Maroc. Parmi les 150 équipes provenant de 22 pays, Karine Gilbert et Catherine Verreault représentent le Saguenay, elles sont l’équipe 108. Votre journal local accompagne ces équipes, suivez-nous en direct du Maroc.

Le grand départ

Neuf des 11 équipes québécoises se sont réunies à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, le 16 mars, pour le grand départ vers Casablanca. « Nous ne réaliserons pas que nous faisons le rallye tant que nous ne serons pas rendues au Maroc. Ce sera l’occasion pour nous de nous surpasser », a déclaré Catherine, à quelques mètres du comptoir d’enregistrement. « Il faut avoir le goût d'être dans le trouble pour faire ça », a ajouté Karine.

L’équipe 108 a eu un changement de dernière minute lorsqu’une coéquipière a appris qu’elle était enceinte, un mois avant le départ. Malgré tout, les filles semblaient prêtes pour l’aventure.

« Nous avons fait le pacte de rester amies », a confiée Catherine. Celle-ci, décrit sa coéquipière comme une femme dynamique, charismatique et fonceuse. De son côté, Karine la décrit comme forte de caractère et qui a du leadership.

Le succès de l’équipe 108 repose sur un coffre d’outils artisanal confectionné par le père de Catherine. « Nous avons des tuyaux pour siphonner le gaz », a cité en exemple Catherine. « Bref, nous sommes équipés en paysannes », a conclu Karine.

L’arrivée au Maroc

Arrivés à Casablanca le 17 mars, les équipages ont ensuite franchi, à pas de tortue, les kilomètres qui les séparent du bivouac Nejjakh, à Erfoud, question d’apprécier le paysage et de faire connaissance entre elles. « Les filles sont très bien. Je suis convaincue qu'il y aura beaucoup d'entraide lors de ce rallye », confie une participante, Carole Baril.

Arrivées à Nejjakh, les équipages se sont ensuite afférées à identifier leurs véhicules aux noms de leurs commanditaires. Le 20 mars à 8 h, heure du Maroc, les inspections mécaniques ont débuté.

Tout doit être prêt pour le coup de départ qui sera donné le 22 mars. Les équipages franchiront alors 2500 km de dunes et devront utiliser leur sens de l’orientation pour parcourir la plus petite distance entre les étapes de la course. Pour se faire, elles ne disposent que d’un 4x4, d’une boussole et d’une carte géographique rudimentaire.

« Il faut avoir le goût d'être dans le trouble pour faire ça » – Karine Gilbert

 

Les étapes du Rallye

• 16 mars : départ de Montréal

• 17 et 18 mars : transport vers le bivouac Nejjakh, à Erfoud

• 19 au 21 mars : préparation des véhicules et des équipes

• 22 mars : Erfoud : la porte du désert

• 23 mars : deuxième boucle de Nejjakh

• 24-25 mars : traversée du désert jusqu’à El Fecht

• 26 mars : début de la couverture de votre journal local et boucle d’El Fecht

• 27 mars : traversée du désert jusqu’à Mhamid

• 28-29 mars : étape finale : les dunes

• 31 mars : gala de remise des prix

Lieux géographiques: Maroc Arrivés, Erfoud, Casablanca Saguenay Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires