Le Valinouët roule sur l’or blanc

Michel
Michel Villeneuve
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le moins qu’on puisse dire c’est que grâce aux abondantes précipitations de neige, les stations de ski de la région font des affaires d’or cet hiver. C’est particulièrement vrai au Valinouët.

Les conditions de neige sont excellentes au Valinouët qui connaît une recrudescence de son achalandage

À la station falardienne, on se targue, cette année, d’être la plus enneigée de la province et même de l’Est du Canada. «Nous avons déjà reçu 530 cm de neige», fait remarquer le relationniste Stéphane Leblond en précisant que la moyenne annuelle de précipitation sur les pentes du Valinouët est de 600 cm.

Grâce à ce couvert de neige exceptionnel, le Valinouët, ouvert depuis le 22 décembre, connaît une recrudescence de popularité. «Le nombre d’abonnements saisonniers a augmenté de 10 % de même que les ventes de billets journaliers. On a même reçu 3000 skieurs dans la seule journée du 27 décembre ce qui constitue notre plus fort achalandage cette saison», soutient Leblond ajoutant même que la station n’avait jamais accueilli autant de visiteurs provenant de l’extérieur de la région, tous attirés par les excellentes conditions de ski.

Bilan fort positif

Au rythme actuel et compte tenu du fait que la semaine de relâche scolaire avait fort bien débuté, Leblond prédit que le bilan final de la saison 2011-2012 sera certainement très positif. «On se dirige vers l’une de nos meilleures saisons depuis les dernières années d’autant plus qu’il reste encore trois grosses semaines de ski», ajoute encore le porte-parole de la station falardienne qui compte 22 pistes réparties sur deux versants.

Incidemment, dans le but de conserver l’intérêt des skieurs, les dirigeants de la station ont inscrit à leur calendrier plusieurs activités intéressantes telles l’Octoberfest du 17 mars, la fête du printemps du 24 mars et la journée familiale du 31 mars.

«On devrait prolonger la saison facilement jusqu’à la mi-avril d’autant plus qu’on recevra encore des précipitations. Lorsqu’on fermera, ça ne sera pas en raison des mauvaises conditions de ski, mais parce que les skieurs auront déserté», de conclure Leblond.

Lieux géographiques: Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires