Une saison de pêche blanche à la hauteur de nos attentes

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une chronique de Rémi Aubin

La saison de pêche sur glace 2012 nous à offert une des meilleures qualités de pêche depuis les 10 dernières années. Si la qualité des glaces à fait la manchette une bonne partie de l’hiver, les pêcheurs n’avaient rien à redire du côté de la pêche récréative qui à permis à plusieurs de pouvoir prélever du poisson de fond avec beaucoup de facilité!

Le sébaste à été très collaborateur et il est toujours le poisson de fond le plus populaire auprès des pêcheurs du large avec sa chaire tendre et savoureuse! L’éperlan à lui aussi été au rendez-vous toute l’hiver et demeure une pêche incontournable pour la petite famille pour sa facilité de pêche pour les enfants qui désirent s’initier à ce merveilleux loisir.

La morue franche fait un retour remarqué depuis quelques années et cet hiver confirme vraiment la tendance à la hausse avec la capture de beaucoup de petits spécimens de quelques livres. Il n’y a pas si longtemps la capture de morue franche était devenue très rare chez la plupart des pêcheurs. Il y a aussi eu la capture de poissons très rares dans le Saguenay comme l’aiglefin. La question que l’on doit se poser est comment peut-on expliquer le retour du poisson de fond ?

Nouvelles règles

Les nouvelles règles qui limitent le nombre de prises et la durée de la saison établie depuis plusieurs années peut-elle à elle seule expliquer le retour du poisson de fond? Serait-il possible que le moratoire sur la pêche commerciale dans le fleuve Saint-Laurent établi depuis plusieurs années favorise l’entrée de nouvelle population de poisson de fond dans le Saguenay? Les études de l’Institut Maurice-Lamontagne de Rimouski va-t-elle confirmer cette tendance avec leur bateau de recherche ?

Je crois que l’activité de la pêche blanche sur le Fjord avait besoin d’une très bonne saison comme celle que nous venons de vivre pour redorer auprès des touristes pêcheurs l’image de la pêche sur glace dans le Saguenay! Car, ce n’est pas facile de vendre aux pêcheurs de l’extérieur des forfaits de pêche sur glace si le poisson n’est pas au rendez-vous!

Pêche responsable

Le message de pêche responsable passe de plus en plus auprès des pêcheurs qui désirent léguer à leurs enfants l’héritage d’une qualité de pêche qui sort de l’ordinaire. Les pêcheurs tolèrent de moins en moins les actes de braconnage commis sous leur yeux et n’hésitent pas à faire appel à Pêche et Océan Canada et aux agents de la faune qui ont été présents sur les sites de pêche une bonne partie de l’hiver afin de vérifier le bon respect des règles de ce merveilleux loisir!

L’activité est de plus en plus populaire auprès des touristes mais le problème est qu’il manque de cabanes de location pour suffire à la demande surtout les fins de semaine qui affichent complet un mois d’avance. Nous devons refuser des centaines de touristes à chaque semaine.

L’arrivée de nouvelles normes sur la qualité des glaces va telle compromettre l’avenir de cette activité hivernale qui fait maintenant partie de la tradition Saguenéenne? Chaque solution pour améliorer la qualité de la glace devra être envisagée dans un proche avenir, comme par exemple l’épaississement artificiel des glaces avec des pompes de la même manière des routes de glaces dans le nord ou comme le village de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Nous devrons travailler ensemble avant le début de la prochaine saison pour garantir l’avenir d’une activité qui joue un rôle capital dans l` industrie touristique d’hiver et qui gagne de plus en plus en popularité.

Organisations: Institut Maurice-Lamontagne de Rimouski

Lieux géographiques: Saguenay, Fleuve Saint-Laurent, Village de Sainte-Anne-de-la-Pérade

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires