Marc-André Fortin fait briller la région par la chanson

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le chanteur Marc-André Fortin répond le plus souvent possible positivement aux appels qu’on lui lance lorsqu’il s’agit de participer à des événements culturels de sa région d’origine. Originaire d’Hébertville, le Saguenay-Lac-Saint-Jean occupe une place considérable dans sa vie professionnelle, au plus grand bonheur de ses fans.

Marc-André Fortin.(Photos: Courtoisie

Uniquement au cours du mois de mai, le vainqueur de la troisième édition de Star Académie aura soutenu le Rase-o-thon Marie-Hélène Côté, à Saint-Bruno, au cours duquel il a offert deux prestations, la Fondation Équilibre Saguenay-Lac-Saint-Jean, lors d’un concert tenu au Camp musical à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, ainsi que la bibliothèque municipale de son village natal, qui organisait une activité spéciale afin de souligner ses 40 ans.

Invité à participer à l’émission spéciale du Saguenay-Lac-Saint-Jean à l’émission «Des kiwis et des hommes» à Radio-Canada, le 6 juin dernier, il est également toujours actif au sein de Québec Issime. D’ailleurs, il fait partie des artistes de cette formation qui présenteront pour la première fois, lors du festival country de Labrecque, le spectacle country de Québec Issime intitulé «Cowboys». Ce spectacle sera également présenté au Palace Arvida, du 25 au 27 août. À noter que Marc-André fait aussi partie du spectacle « Décembre » de cette même formation.

Les apparitions publiques dans sa région ne s’arrêtent pas là. Le 4 juin dernier, l’artiste a présenté, à guichet fermé, son nouveau spectacle « Pourquoi chanter ? », à la Tourelle du Collège d’Alma. « Ce spectacle se veut un résumé de mes 30 ans de vie, précise le chanteur. On peut y retrouver certaines de mes influences musicales, des pièces qui ont marqué mon parcours lors de concours de chant et des chansons qui me suivent depuis plusieurs années. Peut-être que certaines des chansons tirées de ce spectacle se retrouveront sur mon prochain album, mais tout ça reste à voir. Je veux prendre le temps de bien faire les choses ».

Le titre de son spectacle n’est rien de moins que le titre d’une chanson interprétée par Louise Forestier, dans les années 70. « Je trouve que cette chanson colle avec les réflexions faites à la suite de ce que j’ai vécu l’année dernière (NDLR: Mac-André Fortin a vaincu un cancer de la langue). Pourquoi ça m’est arrivé ? Pourquoi se mettre de la pression pour faire ce métier ? J’ai été environ cinq mois arrêté; c’est assez longtemps pour s’ennuyer, s’apercevoir que la passion est plus forte que tout et réaliser que, dans la vie, j’ai besoin de chanter pour bien me sentir, bien fonctionner, sans pour autant me mettre la pression qui devient négative à la longue ».

Choisir la Rive-Sud

Marc-André Fortin a été parachuté dans la métropole avec le concours Star Académie. Après six mois passés tout près du réputé Marché Jean-Talon, il lui devenait évident qu’il fallait choisir un lieu plus calme, qui ressemblait un peu à sa région. « J’aime certains côtés de Montréal, mais j’ai de la misère de vivre là au quotidien, parce que c’est l’inverse de ma nature, indique-t-il. Il y a tout le temps de la vie. Il y a trop de monde et c’est trop vite. Au début, c’est ce qui m’a le plus dérangé. Moi, je suis capable de m’en aller quatre jours par semaine dans le bois ».

Il a donc choisi de s’établir, avec sa conjointe, sur la Rive-Sud de Montréal, à environ une demi-heure de route de la grande ville. « Avec les paysages, je retrouve un certain point de reconnaissance. Je suis bien là où je vis. Il y a des arbres et c’est comme à la campagne. Puis, la route que je dois faire désormais me permet souvent de décompresser après un spectacle !»

Ce qui lui manque le plus, toutefois, c’est sa famille: « Même si on s’habitue à nos nouveaux modes de vie, c’est mon plus gros manque. C’est ce qui a été le plus dur de m’éloigner de ma famille, mais j’ai la chance de retourner dans la région souvent, ce qui me permet de me rassasier le plus possible ».

Comment perçoit-il les gens qui viennent de sa région ? «On dirait que tout le monde dit que c’est dans sa région que les gens sont les plus chaleureux et accueillants. Pour ma part, je pense qu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on a un côté plus proche du monde. On a un besoin de sentir le côté familial. On est toujours content de voir des gens et de les accueillir chez-nous. Ce sont des gens attachants, super simples en même temps ».

Organisations: Star Académie, Fondation Équilibre Saguenay-Lac-Saint-Jean, Radio-Canada Collège d’Alma Marché Jean-Talon

Lieux géographiques: Saguenay-Lac-Saint-Jean, Québec Issime, Saint-Bruno Métabetchouan-Lac-à-la-Croix Rive-Sud de Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires