Faut-il des règles pour protéger nos enfants dans nos piscines?

Dominique Savard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À chaque fois que les médias annoncent la noyade d’enfants comme ce fut le cas pour deux bambins la semaine dernière, il y a des souvenirs qui me reviennent et je ne peux m’empêcher de remercier le ciel d’avoir été épargné par un drame familial.

En effet, un accident est si vite arrivé. L’événement s’est produit il y a une dizaine d’années. Nous étions, pourtant, plusieurs adultes sur le patio de la résidence familiale à discuter et à préparer le souper sur le barbecue. Chacun se fiait à l’autre pour la surveillance des enfants, qui n’étaient même pas dans la piscine. On croyait qu’il n’y avait pas de danger… En l’espace de quelques instants, ma sœur demande où est sa petite fille alors âgée de 4 ou 5 ans. On la croyait tous avec ses cousins… C’est en jetant un regard vers la piscine que l’on aperçoit son petit corps flottant sur le ventre… la tête dans l’eau. Heureusement, le père de la fillette, mon beau-frère, n’a eu besoin que de quelques enjambées poussées par l’adrénaline pour sauter dans la piscine et récupérer l’enfant qui, à la grande joie de tous, était saine et sauve. Nous avons été chanceux, mais, malheureusement, d’autres parents n’ont pas cette chance.

La question revient à chaque drame. Faut-il que nos élus augmentent les règles de sécurité aux propriétaires de piscines?

Si les noyades dans les piscines résidentielles ne représentent qu'une noyade sur dix, les jeunes enfants y sont particulièrement vulnérables. Le tiers des victimes de noyades dans les piscines privées ont, en effet, moins de 5 ans, selon une étude du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) de 2010. Une victime, c’est une de trop.

Le gouvernement du Québec a adopté, en juillet 2010, le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles. Essentiellement, son application vise à réduire les risques de noyade, particulièrement chez les jeunes enfants de moins de 5 ans, et ce, en contrôlant et protégeant l'accès aux piscines résidentielles. Le Règlement impose certaines normes qui ont trait aux installations incluant la piscine, l'enceinte devant protéger l'accès à la piscine ou les équipements liés au fonctionnement de celle-ci.

Malgré cette réglementation dédiée uniquement aux nouvelles piscines, il y a encore des drames. Tout cela démontre l’importance de la surveillance et de la vigilance des parents, ainsi que du contrôle de l’accès à la piscine résidentielle.

Que faire?

Alors, que doit-on faire pour protéger nos enfants et limiter le nombre de noyades, plus particulièrement dans nos piscines?

La Société de sauvetage du Québec attend les rapports du Bureau du coroner pour se prononcer sur l'efficacité des nouvelles règles de sécurité imposées aux nouveaux propriétaires de piscine. Mais déjà, son directeur général, Raynald Hawkins, estime que ces mesures devraient être étendues aux piscines déjà en place. Je me demande, toutefois, pourquoi faut-il attendre de nouvelles règles pour protéger nos enfants? N’est-ce pas de la responsabilité des parents de voir à maximiser la prévention pour leur sécurité? Même si tout est fait dans ce sens, je conviens que cela n’empêchera pas tous les accidents même si, évidemment, c’est plus que souhaitable.

Des coroners tentent même de convaincre le ministère de l’Éducation d’instaurer le cours de natation « Nager pour survivre » à l’école primaire. Cette formation, qui ne nécessite que deux ou trois sessions, donne aux enfants trois habiletés de base leur permettant de réagir s'ils se retrouvent à l'eau accidentellement, soit d'entrer en eau profonde par roulade, nager sur place durant une minute, et se déplacer en eau profonde sur 50 mètres.

Encore là, n’est-ce pas de la responsabilité des parents de s’assurer que son enfant sache réagir dans l’eau pour assurer sa survie et sa sécurité en s’occupant eux-mêmes de leur faire suivre ce cours? On le fait bien pour la conduite automobile…

Organisations: Ministère de l'Éducation, MELS, Société de sauvetage du Québec Bureau du coroner Ministère de l’Éducation

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires