Le gouvernement serre la vis d’un autre tour !

France
France Paradis
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Alcool au volant et certains comportements inacceptables sur la route

Le ministre des Transports du Québec, Pierre Moreau, vient de rappeler l'entrée en vigueur, ce samedi 30 juin prochain, d'importantes mesures de sécurité routière ayant trait à l'alcool au volant et aux comportements inacceptables sur la route. En fait, déjà lourdement sanctionnés, ces deux types de comportement seront punis encore plus sévèrement alors que le gouvernement serre la vis d’un autre tour.

À compter du 30 juin, d'importantes mesures de sécurité routière ayant trait à l'alcool au volant et aux comportements inacceptables, entreront en vigueur.

« Le gouvernement ne fait aucun compromis sur la sécurité routière au Québec. La conduite avec les facultés affaiblies, les courses de rue ou le surf de véhicule (car surfing), qui mettent en péril la vie d'innocentes personnes, sont des comportements inacceptables et feront l'objet de sanctions plus sévères », lance sans hésiter le ministre Moreau.

Les nouvelles mesures prévoient, entre autres, un durcissement des sanctions pour les personnes impliquées dans une course de rue ou dans une action assimilée au surf de véhicule ainsi que pour les récidivistes et les multirécidivistes de l'alcool au volant. Elles visent également à introduire une sanction à l'égard des particuliers ou des conducteurs professionnels qui conduisent un taxi, un autobus ou un minibus après avoir consommé de l'alcool (au-delà du zéro alcool) et pour les conducteurs de véhicules lourds dont l'alcoolémie dépasse 50 mg d'alcool par 100 ml de sang (0,05).

Bien que la majorité des accidents et des condamnations liés à l'alcool au volant soient dus à des conducteurs qui en sont à leur première infraction, les récidivistes et les multirécidivistes de l'alcool au volant présentent un risque élevé pour la sécurité routière. Le durcissement des sanctions à leur égard s'ajoute donc aux efforts de sensibilisation et d'éducation qui sont déployés chaque année par le gouvernement et ses partenaires.

Ainsi, les multirécidivistes de l'alcool au volant perdront le privilège d'immatriculer, de mettre en circulation ou d'acquérir un véhicule routier et se verront imposer l'anti démarreur éthylométrique à vie après une troisième déclaration de culpabilité.

Pour les clientèles à risque (160 mg d'alcool par 100 ml de sang, refus de fournir un échantillon d'haleine, récidive), l'évaluation à l'Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ) sera exigée avant même la déclaration de culpabilité et le véhicule sera saisi sur-le-champ pour 90 jours pour les récidivistes de l'alcool.

Résumé des mesures et sanctions

Voici donc le résumé des mesures et sanctions qui entrent en vigueur en vigueur dès 00 h 00, ce 30 juin.

« La conduite avec les facultés affaiblies, les courses de rue ou le surf de véhicule (car surfing), qui mettent en péril la vie d'innocentes personnes, sont des comportements inacceptables et feront l'objet de sanctions plus sévères » — Pierre Moreau, ministre des Transports du Québec

— Récidive de l'alcool au volant :

* Saisie immédiate du véhicule portée à 90 jours;

* Dispositif détecteur d'alcool à vie à la suite d'une troisième déclaration de culpabilité liée à l'alcool en 10 ans;

* Évaluation systématique des conducteurs fautifs par l'Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec (ACRDQ) si c’est une récidive d'alcool au volant (plus de 80 mg), une première infraction avec un taux d'alcoolémie de 160 mg d'alcool par 100 ml de sang ou plus, en cas de refus de fournir un échantillon d'haleine ou une première infraction pour alcool si le conducteur a déjà commis un délit de fuite.

* Interdiction d'acquérir, de louer et d'immatriculer un véhicule routier, et de remettre en circulation ceux en sa possession.

— Course de rue, Surf de véhicule (car surfing) (se tenir sur une partie extérieure ou dans la caisse d'un véhicule, s'y agripper, se faire tirer ou pousser par celui-ci, ou tolérer de telles pratiques sont des actions associées au surf de véhicule): * Amende de 1000 $ (déjà en vigueur);

* Suspension immédiate du permis de conduire;

* Saisie immédiate du véhicule.

Note: La durée de la suspension et de la saisie est de 7 jours pour une première infraction et de 30 jours dans le cas d'une récidive.

— Zéro alcool:

* Taxi, autobus, minibus (particuliers ou conducteurs professionnels) :

Interdiction de conduire ces véhicules pour 24 heures.

— 50 mg d'alcool/100 ml de sang:

Véhicules lourds (particuliers ou conducteurs professionnels):

Interdiction de conduire ces véhicules pour 24 heures.

— Piétons :

* Interdiction de traverser en diagonale, sauf certaines exceptions comme lorsqu'une signalisation le permet:

Amende de 15 $ (déjà en vigueur).

— Souffleuses:

* Dans les milieux résidentiels, obligation pour le surveillant à l'avant d'une souffleuse de circuler à pied, sauf si un règlement municipal lui permet de circuler dans un véhicule):

Amende de 200 $ (déjà en vigueur).

Organisations: Association des centres de réadaptation, ACRDQ

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires