Bilan de campagne pour les péquistes Bédard, Claveau et Gaudreault

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Stéphane Bédard de Chicoutimi, Sylvain Gaudreault de Jonquière et Jean-Marie Claveau de Dubuc font du développement régional leur principale priorité.

Sylvain Gaudreault, Stéphane Bédard et Jean-Marie Claveau sont les candidats péquistes dans les circonscriptions Jonquière, Chicoutimi et Dubuc.

Après plus de 4 000 kilomètres parcourus à travers le quatrième plus grand comté au Québec, Jean-Marie Claveau déclare être fier de sa campagne. « J’ai rencontré des milliers d’électeurs qui se disaient insatisfaits du Gouvernement Charest et qui attendent un changement mais pas n’importe lequel, un changement qui soit à l’avantage du comté et de la région. » Jean-Marie Claveau se dit honoré de la confiance qu’on lui témoigne dans cette élection et il assure aux électeurs de la circonscription de Dubuc qu’en votant pour lui, il aura l’écoute, l’attention, la préoccupation et la détermination pour les aider et les soutenir dans la réalisations de leurs projets et pour résoudre leurs problèmes s’il y a lieu.

Pour sa part, le candidat dans Chicoutimi, Stéphane Bédard remercie les gens de l‘accueil reçu pendant cette campagne. « Je compte répondre aux besoins des familles particulièrement, en matière de santé, de garderie, d’éducation et en développant le potentiel de nos acquis. Il s’engage à faire avancer les dossiers de la sécurité du pont Dubuc, des saines habitudes de vie, de l’utilisation du bois en construction, du dynamisme culturel de Chicoutimi, du projet familial du Parc de la Colline, du gymnase Saint-Denis/Saint-Isidore, du développement du tourisme hivernal et celui de la prison.

Quant à Sylvain Gaudreault, le candidat péquiste dans Jonquière, la campagne électorale en période estivale a permis d’aller à la rencontre des électrices et des électeurs dans leur milieu.

« J’ai fait beaucoup de porte-à-porte pour faire connaître mes engagements pour Jonquière. Le CAMPS et une maison de soins palliatifs font l’unanimité, et les investissements souhaités au Centre de formation professionnelle Jonquière et à l’école Sainte-Cécile ont été très bien accueillis », a-t-il rappelé.

« Après l’élection d’un gouvernement majoritaire du Parti Québécois, nous pourrons nous assurer que nos richesses naturelles créeront des emplois chez nous, nous protègerons nos entreprises stratégiques régionales et nous travaillerons à relancer la machine numéro 6 de l’usine Kénogami avec un nouveau produit », a-t-il poursuivi.

Industrie forestière

L’industrie forestière est déterminante pour l’avenir de la région. MM. Claveau, Bédard et Gaudreault y sont allés de plusieurs engagements. Entre autres, au niveau des travaux sylvicoles, les candidats du Parti Québécois prennent l’engagement d’investir 235 M$ pour la mise en place d’un vaste Chantier en aménagement sylvicole. Cela veut dire 235 M$ seulement et uniquement pour la réalisation de travaux non commerciaux en forêt publique.

Organisations: Gouvernement Charest, Parti Québécois, Centre de formation professionnelle Jonquière école Sainte-Cécile

Lieux géographiques: Pont Dubuc, Chicoutimi, Québec Jonquière Kénogami

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires