L’association régionale demande un autre feu pour piétons à Jonquière

André Deschênes
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une question de sécurité pour les handicapés visuels

Prendre une simple marche de santé pour les handicapés visuels devient souvent toute une aventure. Traverser aux bons endroits sans risquer de se faire frapper, est-ce encore possible? Afin d’augmenter leur sécurité, la ville de Saguenay a reçu en bonne et due forme une demande pour ajouter un feu de circulation sonore. Cette demande concerne le coin St-Dominique et boulevard Harvey à Jonquière.

Le président de l’APHV se tient précisément à l’intersection pour laquelle la demande de l’ajout d’un nouveau feu a été faite, coin St-Dominique et boulevard Harvey

Il existe d’ailleurs une autre intersection dans l’arrondissement où pareil feu est installé, en l’occurrence celle des rues St-Hubert et de la Fabrique (près du cégep). Derrière la nouvelle demande, l’Association des Personnes Handicapées Visuelles de la région 02, présidée par Marcel Larouche. «Ce n’est pas un luxe cette demande, vous savez. Plusieurs de nos membres aiment marcher et ce coin de rue près de l’ancien hôtel de ville est dangereux pour un handicapé visuel», explique-t-il. «Pour nous il va de soi que la sécurité doit primer». L’APHV est d’ailleurs appuyée dans sa démarche par Magali Stenger, spécialiste en orientation et mobilité au centre de réadaptation du CSSS de Jonquière. «Elle nous donne un bon coup de main, et elle compte beaucoup de ressources pour nous aider auprès du gouvernement». Marcel Larouche nous explique que pour faire installer tel feu, des démarches auprès du gouvernement sont nécessaires. Ce dernier subventionne généralement le tout, en acheminant un montant à la municipalité. Le coup de main de madame Stenger est donc fort apprécié par les membres.

Réponse de Saguenay

Le fonctionnement d’un feu de circulation sonore est simple. Il émet un puissant signal qui prévient à la fois les automobilistes et les piétons handicapés visuels quand il est temps de traverser. Étant donné le flux de circulation au centre-ville de l’arrondissement Jonquière, les 77 membres de la section locale de l’association espèrent beaucoup que la ville répondra dans l’affirmative. D’un autre côté, nous avons rejoint les bureaux de la ville pour connaître le cheminement de la demande. Selon les dossiers, la demande pour le feu de circulation a été déposée le 4 octobre, il y a donc deux mois maintenant, à l’intention d’Hydro-Jonquière. Sauf que le suivi ne semble pas s’être encore fait, même après tout ce temps. « Le dossier n'est toujours pas entre les mains d'Hydro-Jonquière», d’expliquer le directeur des communications, Jeannot Allard. «Donc, si la demande ne s’est pas encore rendue, elle n'a pas encore été étudiée par le Service. Ca pourrait prendre quelques semaines encore».

Organisations: Association des Personnes Handicapées Visuelles, Service

Lieux géographiques: Arrondissement Jonquière

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires