Un colloque sur la maltraitance des aînés

Dominic Munger
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plus de 30% des personnes âgées de la région souffrent, ou souffriront de maltraitance un jour ou l’autre. Un constat alarmant dites-vous? C’est pourtant vrai souligne la Ligue des droits et libertés de la personne du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui tiendra un colloque à ce sujet la semaine prochaine.

Normand Boivin souligne que 30% des personnes âgées en situation de handicap souffrent ou souffriront de maltraitance un jour.

Le colloque «Agir ensemble pour contrer la maltraitance chez les personnes âgées en situation de handicap» se déroulera le 28 mars prochain. Au menu, plusieurs conférences et ateliers pour sensibiliser la population et les professionnels, qui œuvrent dans domaine, à la maltraitance chez ces personnes. «Nous avons décidé de faire cette activité, car les personnes âgées en situation de handicap sont celles les plus vulnérables. Que ce soit par leur propre famille ou encore dans les institutions où elles résident, ces personnes subissent beaucoup de violence», affirme le directeur général de la ligue, Normand Bernier. Celui-ci rappelle qu’au Québec, un peu plus de 32% des personnes de 65 ans et plus ont un handicap quelconque comme une perte d’agilité, des douleurs chroniques ou d’autres handicaps plus graves. «Ce sont les personnes âgées avec un handicap qui subissent le plus de violence. Comment une personne aveugle peu identifier son agresseur ou encore, comment une personne avec une perte d’agilité peut se défendre? Ce sont ces questions que nous voulons soulever», ajoute Normand Bernier.

Colloque

Le 28 mars, plusieurs ateliers et conférences seront présentés. La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais doit d’ailleurs prononcer un discours lors de l’événement. Une dizaine d’autres professionnels du milieu des droits de la personne doivent aussi donner des ateliers. De ceux-là, notons la présence de la coordonnatrice de programme pour la FADOQ régionale, Véronique Fortin, et du coordonnateur régional en relation communautaire de la Sûreté du Québec, Jean Tremblay. Ces derniers doivent donner un atelier sur la prévention contre l’abus et la fraude envers les personnes âgées en situation de handicap.

Le président de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Gaétan Cousineau, doit aussi donner une conférence.

«L’objectif est de rejoindre les professionnels, les proches aidants ou les associations qui travaillent avec ces personnes, pour qu’ils soient aptes à intervenir davantage. Les personnes âgées en situation de handicap n’ont pas à subir de telles violences», déclare Normand Boivin. Environ 150 personnes sont attendues pour l’événement.

Organisations: FADOQ, Sûreté du Québec, Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires