Quelque 600 constats d’échec remis à la ministre Courchesne

André Deschênes
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Las d’attendre des changements tant promis, 600 des 3 000 enseignants de trois syndicats de commissions scolaires du Saguenay–Lac-St-Jean ont individuellement rempli et expédié à la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport Michelle Courchesne un bulletin scolaire où, à l’image d’étudiants en difficultés, elle « échoue ».

La présidente du Syndicat de l’enseignement du Saguenay, Aline Beaudoin (à gauche), remet les 600 bulletins à Doris Simard, représentante du ministère. Annie Gagnon (Syndicat d’enseignement De la Jonquière), qui est au centre, assiste à la scène.(Photo: André Deschênes)

« Cet échec veut simplement dire que nos enseignants n’en peuvent plus d’attendre des changements qui sont promis depuis trop longtemps », d’expliquer la présidente du Syndicat de l’enseignement du Saguenay, Aline Beaudoin. Les revendications du corps professoral touchent entre autres l’intégration des élèves en difficultés, la gestion axée sur les résultats, les cibles chiffrées et les correctifs à apporter au bulletin unique. « La ministre nous avait envoyé une lettre comme quoi des améliorations allaient être apportées. Mais rien ne s’est passé. Alors nous y allons avec ce rappel ».

Intégration

Un des gros problèmes demeure encore l’intégration d’élèves en difficultés. Les trois syndicats avaient d’ailleurs manifesté à cet égard devant les bureaux du ministère en février dernier. On constate donc que les demandes demeurent les mêmes près de trois mois plus tard. « On garde espoir cependant », de dire la présidente du Syndicat de l’enseignement De La Jonquière, Nicole Émond. « Même si la ministre a échoué avec le bulletin, on lui laisse une chance, comme on laisse toujours une chance à nos élèves ».

« Même si la ministre a échoué avec le bulletin, on lui laisse une chance » _Nicole Émond, présidente Syndicat de l’enseignement De La Jonquière.

Depuis juin 2008, quelques 3 000 enseignants de la région attendent des lignes directrices claires. Celles-ci doivent être connues avant la fin de l’année scolaire afin de garantir, dès la prochaine rentrée, des conditions harmonieuses d’intégration des élèves en difficultés dans les classes régulières. « Ce sont des humains que nous avons, pas des lingots! » d’ajouter Nicole Émond. « Si la ministre suit nos recommandations, ensemble on pourra poursuivre le travail, en ayant une tâche moins lourde et des services en quantité suffisante ». En marge de ce bulletin d’avertissement, une manifestation est aussi prévue le 14 mai à Québec, à laquelle prendront part enseignants, la Fédération des comités de parents, des professionnels et le syndicat de soutien. Le thème en sera « Pour des services à tous les élèves ».

Organisations: Syndicat de l’enseignement du Saguenay, Syndicat de l’enseignement De La Jonquière, Fédération des comités de parents

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires