Des jeunes sensibilisés à l'autisme

Dominic Munger
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Plusieurs écoles de la région participeront à une marche pour l’autisme à la fin du mois. Il s’agit du projet d’une enseignante de Laterrière, qui souhaitait sensibiliser ses élèves.

Fabienne Leblond est fière de ce que ses élèves ont accompli. On la voit ici avec des affiches de la marche ainsi que le tableau d’inscription de l’école Jolis-Prés.

Ce qui devait n’être au départ qu'une simple marche scolaire à Laterrière s’est avéré être très populaire dans la région. Fabienne Leblond, une enseignante de quatrième année à l’école des Jolis-Prés a eu l’idée de faire une marche pour ce trouble du développement, en raison d’une de ses amies. «Cette personne proche de moi a un garçon autiste. Elle m’a interpellé pour la marche annuelle pour la cause, car elle sait que je fais chaque année un projet de ce genre avec mes élèves. Avec la Fondation Jean Allard, qui est dédiée à la cause, ils voulaient faire une percée dans les écoles, mais n’avaient pas réussi», souligne l’enseignante.

C’est ainsi que le 29 avril prochain aura lieu une marche pour l’autisme. Non seulement elle se déroulera à Laterrière avec les deux écoles primaires, mais d’autres établissements de Chicoutimi, Jonquière et même au Lac-Saint-Jean ont déjà confirmé leur participation. «Comme il s’agit d’un projet entrepreneurial, les élèves de ma classe ont été très impliqués. Ils ont téléphoné aux directions des écoles pour leur demander leur soutien. Bien entendu, les directions n’étaient pas capables de dire non à des élèves. Alors plus de 20 écoles participent actuellement, et d’autres s’ajoutent chaque semaine», indique Fabienne Leblond. Les jeunes ont aussi confectionné des affiches qu’ils placarderont dans le secteur.

Sensibilisés

Une partie de ce projet consistait en la sensibilisation des élèves face à l’autisme. Des gens de la fondation Jean Allard sont donc venus donner des conférences dans la plupart des classes de Laterrière. «Les jeunes sont très conscients de la raison pour laquelle ils font cette marche. Ils comprennent bien ce qu’est l’autisme et ce que le handicap engendre chez la personne», dit-elle. Il faut dire qu’ils sont confrontés à cette réalité, car certains élèves de Laterrière sont autistes.

Marche

À Laterrière, les élèves partiront de l’école des Jolis-Prés en matinée le 29 avril, pour aller rejoindre ceux de Notre-Dame à pied. Ils circuleront dans le secteur quelques minutes pour regagner leurs classes respectives. Ailleurs en région, chaque école est libre de faire la marche au moment de son choix selon Fabienne Leblond.

Organisations: école des Jolis-Prés, Fondation Jean Allard

Lieux géographiques: Laterrière, Chicoutimi, Jonquière Lac-Saint-Jean

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires