Propos de Jean Tremblay: Benhabib refuse de commenter

Marie-Ève
Marie-Ève Bourgoing-Alarie
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Djemila Benhabib, candidate du Parti Québécois dans Trois-Rivières, ne souhaite pas réagir outre mesure aux propos que le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a tenus à son endroit.

Djemila Benhabib, candidate du PQ dans Trois-Rivières.

«Je me suis intégrée dans cette société et je l’ai fait mienne. Je ne souhaite pas commenter les propos de M. Tremblay. Je veux me concentrer sur ma campagne et je ne souhaite pas que le débat se cristallise sur ma petite personne», lançait plus tôt ce matin Mme Benhabib.

Le maire Tremblay, reconnu pour son franc parler, «s’est montré outré qu'une candidate péquiste d'origine étrangère ose se prononcer contre le maintien du crucifix à l'Assemblée nationale», nous rapporte Le Courrier du Saguenay.

«Ce qui me choque, ce matin, c'est de voir que nous, les mous, les Canadiens français, on va se faire dicter comment se comporter, comment respecter notre culture par une personne qui arrive d'Algérie, et on n'est même pas capable de prononcer son nom», a déclaré Jean Tremblay en entrevue avec Paul Arcand au 98,5.

«Je suis ici pour écouter, comprendre et défendre mes concitoyens et je le dis avec beaucoup de modestie», conclut-elle.

Organisations: Assemblée nationale

Lieux géographiques: Algérie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • yvon céré
    22 août 2012 - 14:00

    nos politiciens sont trop mous face à ces gens venus d'ailleurs. politiciens mettez vos culottes comme les Australiens et dites: L’Australie dit NON,Pour la 2ème fois à l'islamisation de sa société,en France nos politiques sont sans co...l? Julia Gillard - Australie Madame Le premier ministre Australien réitère !! Les musulmans qui veulent vivre sous la charria islamique ont été prié de quitter l'Australie ! Le gouvernement a ciblé les radicaux dans le but de parer les attaques terroristes potentielles. Par ailleurs, Mme Gillard a irrité certains musulmans australiens en déclarant mercredi qu'elle soutenait les agences d'espionnage qui surveillent les mosquées présentes sur le sol de la nation. Citation : LES IMMIGRANTS, DOIVENT S'ADAPTER. C'est à prendre ou à laisser. Je suis fatiguée que cette nation s'inquiète de savoir si nous offensons certains individus ou leur culture. Cette culture s'est développée depuis plus de deux siècles après tant de luttes, d'épreuves et de victoires par des millions d'hommes et de femmes qui ont recherché la liberté. Nous parlons l'anglais et non pas l'espagnol, le libanais, l'arabe ,le chinois, le japonais, le russe ou autre langage. Donc, si vous voulez faire partie de notre société, APPRENEZ NOTRE LANGUE !! La plupart des australiens croient en Dieu. Il n'est pas question ici de "droits chrétien" ou une quelconque pression politique, c'est un FAIT parce que les chrétiens hommes et femmes, avec leurs principes Chrétiens ont fondés cette nation Il est parfaitement approprié de les afficher sur les murs de nos écoles ! Dieu vous offense, je vous suggère alors d'envisager une autre partie du monde pour y vivre, car Dieu fait partie de notre culture. Nous acceptons vos croyances sans vous poser de questions. Tout ce que nous vous demandons, c'est de respecter les nôtres, de vivre pacifiquement et en harmonie avec nous. Ceci est NOTRE PAYS, NOTRE TERRE, et NOTRE STYLE DE VIE et nous vous donnons l'occasion d'en profiter. Mais à partir du moment ou vous vous mettez à vous plaindre, à gémir et à ronchonner à propos de notre drapeau, notre engagement, nos croyances chrétiennes ou notre style de vie, je vous encourage fortement à profiter d'une autre grande liberté Australienne : "LE DROIT DE PARTIR " Si vous n'êtes pas heureux ici et bien partez !! Nous ne vous avons pas forcé à venir ! Vous êtes venus tout seul alors acceptez le pays qui vous a accepté, tel qu'il est ! Peut-être que, si nous diffusons ce discours à tous les pays se trouvant dans le même genre de situation avec ses émigrés, nous trouverons le courage de faire entendre nos voix pour exprimer les mêmes vérités ! » j'ai d'autres documentations de la France qui est très concerné par ces gens venus d'ailleurs et qui veulent se servir des lois de la France (et de l'Europe) (tout comme notre constitution de faiblesse) pour imposer leurs religions et leurs coutumes. dites-moi, vous connaissez quelqu'un qui est capable de se faire entendre sur ce sujet (qui semble si tabou pour nos politiciens) dans les journaux et à la télé? Merci, Yvon Céré

  • Pierre Auclair
    16 août 2012 - 11:52

    Les propos du maire de Saguenay témoignent de son ignorance en matière d’immigration. Je ne souhaite pas commenter les opinions du maire de Saguenay, Jean Tremblay, ou de la candidate péquiste dans Trois-Rivières, Djemila Benhabib, quant à la place du crucifix à l’Assemblée nationale. Je veux seulement réagir sur une toute petite phrase de M. Tremblay qui m’a frappé lors de son entrevue à LCN jeudi le 15 août. « Oui, peut-être qu’elle est devenue Québécoise, je ne le sais pas », a-t-il mentionné. M. Tremblay devrait savoir qu’au Québec la Loi électorale précise que toute personne qui souhaite se porter candidate au poste de député lors d'une élection doit avoir la citoyenneté canadienne et être domiciliée au Québec depuis au moins 6 mois. Le seul fait de pouvoir poser sa candidature à un parti politique au Québec fait d’elle une québécoise.