L’ERD réclame plus de transparence et un moratoire sur les projets d’investissement à Saguenay

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Budget 2012

L’ERD déplore la présentation du dernier budget du Conseil municipal de la Ville de Saguenay car le plan triennal prévoyant des dépenses de 63M $ n’inclut pas les dépenses pour l’aréna de la Baie, la rénovation de l’Auditorium Dufour ou les travaux à l’Aérogare de Bagotville et ni les prévisions de dépenses pour les projets de bibliothèques de Jonquière et de La Baie.

Jacques Pelletier et Léonard Gagnon de l'ERD réclamemt plus de transparence et un moratoire sur les projets d’investissement à Saguenay.

L’Équipe du renouveau démocratique (ERD) demande un gel des taxes et un moratoire de six mois sur les projets d’investissement, le temps de faire une consultation sérieuse auprès des citoyens. Fini le temps de laisser à un groupe de non-élus les prises de décisions de cette importance.

L’ERD trouve bizarre que la ville affirme que la dette à long terme de 260M $ ne soit pas inquiétante alors que la ville de Sherbrooke, avec une dette similaire se dit très préoccupée par la situation et prend les moyens pour la réduire. Le Conseil parle d’une hausse de la dette de 3M $ seulement, basée sur un besoin de financement additionnel de 35,6M $ contre un remboursement de 33M $.

«On ne nous parle pas des emprunts additionnels que la Ville devra contracter. Le remboursement de 33M $ sert en réalité à payer en premier lieu des intérêts d’au moins 9M $ sur la dette actuelle, ce qui porte la hausse de la dette à au moins 12M $. Cette manipulation des chiffres permet aux élus de laisser croire à la population qu’ils en ont pour leur argent», soulignent Léonard Gagnon et Jacques Pelletier, respectivement chef et président de l’ERD.

Les deux intervenants mentionnent également: «Ajoutons à cette dette : le déficit du Fonds de retraite qui est de 40M $ sur papier mais pour laquelle la Ville demande 100M $ aux autres paliers de gouvernement pour le renflouer. Peut-on connaître la vérité sur ce sujet? Saguenay est une des pires villes dans ce dossier. Le déficit annuel de plus de 30M $ parce qu’on ne renouvelle pas nos infrastructures routières. On devrait investir au moins 40M $ par année seulement à ce poste alors qu’on en met à peine 8M $. Qui va payer pour ça? Longueuil vient de décréter une taxe spéciale pour régler ce manque de revenus pour le renouvellement des infrastructures. Les cautionnements de toutes sortes dont ceux pour la rénovation de l’Auditorium Dufour et pour le Théâtre municipal de La Baie; le remboursement de la dette pour la rénovation de l’Aérogare ainsi que pour le nouvel aréna de La Baie qui n’apparaît pas dans le plan triennal d’investissement. Nos élus municipaux continuent de pelleter en avant le paiement de leurs obligations», affirment-ils.

L’Équipe du renouveau démocratique déplore encore une fois cet enrobage inapproprié de chiffres et de données, cette illusion que tout va bien, que « tout baigne dans l’huile » pour présenter un budget et un plan triennal vide de contenu et qui ne démontre pas de vision pour l’avenir.

Organisations: ERD, Groupe de non-élus, Fonds

Lieux géographiques: Sherbrooke, Saguenay, Longueuil La Baie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires