Stéphane Bédard questionne le gouvernement

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Centralisation des services d'Hydro-Québec

Le député de Chicoutimi et leader parlementaire de l’opposition officielle, Stéphane Bédard, est consterné par la décision d’Hydro-Québec d’abolir 200 postes dans les bureaux régionaux du Québec pour les centraliser à Montréal. Stéphane Bédard a formellement demandé au ministre des Ressources naturelles et de la Faune de rappeler à l’ordre Hydro-Québec afin de conserver les postes dans les différentes régions.

Les barrages sont en région, nous voulons aussi les emplois », a déclaré le député de Chicoutimi

Selon le ministre Gignac, le gouvernement a effectivement demandé à la Société d’état de rationaliser. Il justifie son inaction envers la centralisation vers Montréal par la baisse du taux de chômage dans certaines des régions affectées par les coupures. Il pousse même l’audace jusqu’à comparer le Québec à la Grèce.

Le député de Chicoutimi affirme que la rationalisation ne doit pas se faire au détriment des régions. « Ce n’est pas vrai que performance rime avec centralisation. Les barrages sont en région, nous voulons aussi les emplois », a déclaré le député de Chicoutimi.

« Nous avons l’intention de talonner le ministre jusqu’à ce que nous obtenions satisfaction », assure Stéphane Bédard. Le député de Chicoutimi invite la région ainsi que les instances à se mobiliser contre cette décision.

Organisations: Hydro-Québec, Société

Lieux géographiques: Chicoutimi, Montréal, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires