Sylvain Gaudreault propose des solutions

Johanne
Johanne DeLaSablonnière
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Usine Kénogami

Le rapport de force exceptionnel dont jouit le gouvernement actuellement avec les cinq baux à renouveler sur la rivière Shipshaw devrait influencer le maintien des activités des machines de la papeterie de l’usine Kénogami.

Sylvain Gaudreault député péquiste dans Jonquière.

C’est du moins ce qu’affirme le député Sylvain Gaudreault qui propose un plan en trois points. Selon le député péquiste, il est impératif d’analyser le projet de modernisation de la machine numéro 6, une étude ayant démontré que la production d’un papier de nouveau grade s’avérerait rentable. M. Gaudreault évalue qu’il faut pousser la compagnie à voir plus loin que le remboursement de sa dette, comme cela s’est passé pour une usine du Tennessee dans laquelle la Caisse de dépôt et placement du Québec a investi 211 millions $. En attendant sa modernisation, le maintien des opérations et l’ingéniosité des travailleurs peuvent permettre de tirer le maximum de la machine, indique M. Gaudreault, citant l’usine Vaudreuil de Rio Tinto Alcan. « …Grâce à la volonté des dirigeants et aux efforts des travailleurs, son espérance de vie vient d’être prolongée de 10 ans », a souligné M. Gaudreault. En invitant toute la population à la grande marche de solidarité prévue pour ce samedi,le député Gaudreault rappelle que la forêt procure plus d’emplois en transformation du bois dans d’autres coins du monde où le bois est perçu comme un matériau d’avenir, écologique et renouvelable. « Il est temps de reprendre le contrôle sur nos richesses naturelles pour en retirer ce qui nous revient » conclut M. Gaudreault.

Organisations: Caisse de dépôt

Lieux géographiques: Kénogami, Tennessee

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires