Chronique retraite bnc.ca/retraite - Chronique N°20

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

REER ou CELI, lequel privilégier ?

  Depuis l'arrivée du compte d'épargne libre d'impôt (CELI), certains épargnants font face à un nouveau dilemme... Ce nouveau type de compte fiscalement avantageux serait-il préférable au REER pour économiser en vue de la retraite ? Voyons-y de plus près.

Marie-Claude Cantin: Planificateur financier

 

Commençons par le CELI, qui permet d'épargner pour un éventail de projets. Son principal avantage : les rendements ainsi que les retraits qui y sont effectués sont libres d'impôt. Puisqu'il permet d'accéder aux fonds investis sans impact fiscal, le CELI s'avère aussi intéressant pour les projets à court qu'à long terme.

 

De son côté, le REER devrait surtout être réservé aux projets à long terme, principalement la retraite. Contrairement au CELI, les cotisations qui sont effectuées dans le REER sont déductibles du revenu imposable, et les rendements générés sont à l'abri de l'impôt jusqu'au moment du retrait des sommes. Le REER s'avère donc avantageux si le taux d'imposition lors de retraits au compte est inférieur au taux de déduction lorsqu'on y cotise. En d'autres mots, le REER est favorable pour la majorité des gens, puisque les revenus à la retraite sont habituellement plus faibles que pendant la vie active, ce qui entraîne un taux d'imposition moindre.

 

Dans certains cas, il peut être préférable de privilégier le CELI pour épargner. Cotiser à un REER offre des avantages fiscaux importants mais entraîne aussi des répercussions sur les mesures de sécurité sociale auxquelles les citoyens ont droit, comme la pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV) et le Supplément de revenu garanti (SRG). Pour certains, particulièrement les prestataires du SRG, le fait de tirer un revenu de leur REER à la retraite ne serait pas avantageux. Les montants retirés du REER étant imposés, les prestations du SRG seraient par conséquent réduites. Choisir le CELI serait donc plus profitable pour ces personnes.

 

Dans d'autres cas encore, notamment les étudiants ayant de faibles revenus, il est généralement préférable de privilégier le CELI pour épargner. Il sera toujours possible pour ces personnes de transférer ultérieurement les sommes accumulées dans un REER.

 

Pour choisir entre le REER et le CELI, deux facteurs importants devraient influencer votre décision : la raison pour laquelle vous économisez et votre taux d'imposition. Puisqu'il n'est pas toujours simple de départager le pour et le contre de chacun de ces types de compte, je vous recommande l'aide d'un conseiller, qui saura certainement vous éclairer sur la question !

 

Marie-Claude Cantin

Planificateur financier

Banque Nationale

Organisations: Chronique retraite Banque Nationale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page