Rendez-vous retraite bnc.ca/retraite - Chronique N°14

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Est-il préférable d’investir dans mon REER avant ou après le 31 décembre ?

Il s'agit là d'une très bonne question que mes clients me posent souvent pendant la saison des REER. L'Agence du revenu du Canada donne 60 jours supplémentaires après la fin de l'année civile pour cotiser à votre REER, alors pourquoi ne pas en profiter ?

David Guérin: Conseiller en placement

 

La plupart des gens savent qu'il est possible de cotiser à leur REER en tout temps durant l'année. Cependant, cotiser après le 31 décembre (dans les 60 premiers jours de l'année civile suivante) offre une certaine flexibilité. Lorsque vous cotisez à votre REER durant cette période, vous pouvez déduire votre cotisation de votre revenu imposable de l'année précédente, de l'année en cours ou d'une année à venir. Par contre, si vous cotisez après ces 60 jours, vous ne pourrez déduire votre cotisation que pour l'année d'imposition en cours ou d'une année à venir. La possibilité de cotiser après le 31 décembre peut donc vous aider à optimiser vos déductions d'impôt pour réaliser une plus grande économie.

 

Certains clients choisissent de cotiser à leur REER en un seul montant annuel, tandis que d'autres investissent de plus petites sommes de façon régulière en utilisant l'investissement systématique. Ce programme leur permet qu'un montant prédéterminé soit automatiquement retiré de leur compte et transféré dans leur REER selon l'échéancier qu'ils désirent.

 

L'investissement systématique offre bien des avantages. Il peut entre autres accroître le potentiel de croissance de votre REER. En effet, répartir vos cotisations tout au long de l'année vous permet de bénéficier davantage du pouvoir des intérêts composés. Il s'agit des intérêts générés sur la somme de votre placement initial et des intérêts accumulés. Afin d'en tirer le plein avantage, il faut investir régulièrement, même si vous ne versez que de petites sommes.

 

 À la fin de l'année civile, il est facile de comparer le montant total versé à votre REER au moyen d'un programme d'investissement systématique avec celui de vos droits de cotisations inutilisés. Vous pouvez trouver ce montant sur l'avis de cotisation envoyé chaque année par l'Agence du revenu du Canada. Cela vous permet de faire une contribution additionnelle si vous désirez maximiser vos cotisations et ainsi vous assurer d'utiliser votre REER à son plein potentiel.

 

En somme, l'investissement systématique peut faciliter l'atteinte de vos objectifs d'épargne et réduire l'impact de la volatilité sur vos placements. Plutôt que d'attendre la saison des REER pour cotiser, pourquoi ne pas prendre de l'avance en cotisant à votre REER régulièrement ? De cette façon, vous pourriez atteindre vos objectifs financiers plus rapidement.

 

 

 

David Guérin

Conseiller en placement

Financière Banque Nationale

Organisations: Chronique retraite Banque Nationale

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page