Le Projet BALSAC reçoit une subvention de 2 M$

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’Université du Québec à Chicoutimi a reçu une aide financière de plus de 2 M$ pour le projet « Infrastructure intégrée des microdonnées historiques de la population du Québec (1621-1965) ». La gestion de cette subvention, dont près de la moitié est accordée par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), sera sous la responsabilité de Mme Hélène Vézina, directrice du Projet BALSAC et professeure au Département des sciences humaines de l’UQAC.

Mme Hélène Vézina, directrice du Projet BALSAC et professeure au Département des sciences humaines de l’UQAC.

Cette initiative, dont l’UQAC est responsable, sera réalisée en partenariat avec l’Université de Montréal (UdeM) et l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Le projet profite également de l’expertise de divers professeurs provenant de cinq universités québécoises et dont les travaux s’appuient sur le fichier BALSAC.

Le projet vise à réunir en un seul ensemble toutes les microdonnées disponibles portant sur la population québécoise depuis les débuts du peuplement européen. On y retrouvera d’abord tous les mariages ayant eu lieu depuis le début du 17e siècle jusqu'à 1965, ce qui permettra la reconstruction automatique des lignées généalogiques de la population sur plus de 12 générations. Les données jumelées des actes de naissance, mariages et décès jusqu'à 1849 permettront, quant à elles, de reconstituer l'histoire démographique des familles québécoises sur 250 ans. Enfin, à cette banque seront ajoutées les données de 7 recensements nominatifs canadiens (1852 à 1911) pour les villes de Québec et de Trois-Rivières ainsi que pour les régions du Saguenay, de la Côte-Nord et de la Gaspésie.

La construction de l’infrastructure permettra d’élargir et d’enrichir de façon impressionnante les avenues de recherche possibles, et ce, autant dans le domaine des sciences sociales que dans celui des sciences biologiques. Elle permettra au Québec et au Canada de consolider l'expertise développée dans les dernières décennies en matière de développement et d'exploitation de bases de données populationnelles et de maintenir leur position dans le peloton de tête à l’échelle internationale.

La réalisation du projet conduira également à l'embauche de personnel hautement qualifié et offrira la possibilité aux étudiants universitaires de travailler sur des projets de recherche d'avant-garde, un atout majeur pour la formation de la relève.

Au financement de 824 849 $, offert par le Fonds de l’avant-garde de la FCI, s’ajoute l’aide accordée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, également de l’ordre de 824

849 $. En additionnant ces soutiens financiers à la participation des trois universités, le projet « Infrastructure intégrée des microdonnées historiques de la population du Québec (1621-1965) » bénéficie ainsi de plus de 2 M$.

Organisations: Université de Montréal, Université du Québec à Trois-Rivières, UQAC Fonds de l’avant-garde Ministère de l’Enseignement supérieur Recherche

Lieux géographiques: BALSAC, Québec, Trois-Rivières Saguenay Gaspésie Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires