En vacances de la Saint-Jean jusqu’à la rentrée

Johanne
Johanne DeLaSablonnière
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Camp du Lac Pouce

Chaque été, environ 1000 jeunes prennent d’assaut le Camp du Lac Pouce de Laterrière pour profiter de la période des vacances dans un cadre 100 % nature. Avec des installations classées 4 étoiles, la plus haute cote au Saguenay-Lac-Saint-Jean, les jours de vacances s’écoulent joyeusement, jusqu’à la rentrée.

Les responsables du Lac Pouce sont prêts à accueillir les jeunes pour les vacances. Ils posent fièrement sur le nouveau quai d’aluminium récemment aménagé.

« Nous sommes les seuls à accueillir les vacanciers, de la Saint-Jean-Baptiste jusqu’à la rentrée scolaire. Ce sont les parents qui nous ont fait cette demande en 2005 et on a embarqué », relate le directeur général, Laval Dionne.

Au lac Pouce, pas question de vacances urbaines. Sa situation exceptionnelle, en bordure d’une plage et d’un lac, permet d’élargir la kyrielle d’activités qui y sont déployées: Hébertisme, tir à l’arc, tour d’observation, canot, kayak, pavillon de sciences naturelles et arts plastiques, il n’y a pas de place pour les caprices de Dame nature, explique M. Dionne. « Chaque jour, on s’organise avec la température qu’il fait. Pas trop de planification la veille. Comme ça, pas de déception. On ne s’ennuie jamais ».

Nouveau quai d’aluminium

Entièrement conçu en aluminium et recouvert de planches en composite, un nouveau quai central a été aménagé sur le lac Pouce et, selon Laval Dionne, sa durée de vie est estimée à 50 ans. L’infrastructure longue de 50 pieds permet de délimiter les activités nautiques et l’aire de baignade. Conçu au coût de 10 000 $, il remplace l’ancien quai flottant de bois devenu obsolète. Il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans le programme d’investissement de l’entreprise d’économie sociale.

Par ailleurs, afin d’être à la hauteur des attentes de la jeune clientèle (5 à 14 ans) qui n’en est pas moins exigeante, la trentaine de responsables est formée et diplômée au terme d’un programme intensif.

« Ils reçoivent 33 heures de théorie, 35 heures de stage et 16 heures de secourisme. En plus, une quinzaine d’heures est dédiée à la formation technique, notamment pour le camping et le tir à l’arc », signale le directeur général. Ce dernier rappelle qu’en tête de lice s’inscrivent deux principales notions: le plaisir et la sécurité. « Peu importe l’âge, les jeunes qui viennent ici apprennent en s’amusant. Habituellement, nous recevons entre 300 et 350 inscriptions pour les camps de vacances et environ 600 inscriptions pour les camps de jour », mentionne M. Dionne.

Les prix de séjour pour le camp de vacances sont établis en fonction des revenus familiaux, avec un montant supplémentaire, fixé à 15 $ la semaine pour le repas du midi si désiré.

Lieux géographiques: Saint-Jean-Baptiste

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires